Certification SR10 : 2015 Management de la Responsabilité Sociétale

Un beau projet d’entreprise sociale et environnementale,  gage de qualité et d’implication de nos collaborateurs.

La démarche RSE de SERUE Ingénierie n’a aucune finalité marketing. C’est un projet d’entreprise porté par l’ensemble de nos collaborateurs, avec un dénominateur commun : l’amélioration dans la continuité.
Après plus d’un an d’audit, SERUE Ingénierie vient de se voir décerner la certification IQNet SR 10 : 2015 - Social Responsability Management System, l’équivalent du ISO 26000.

Relever le défi de la pandémie, en continuant nos activités…

Une belle démonstration de force et de capacité d’adaptation.
C’est dans ce genre de situation extrême que l’on mesure la cohésion, la force et la capacité d’adaptation de nos entreprises.

Chez SERUE Ingénierie s’adapter est notre « quotidien », cela fait partie de notre ADN : nouveaux projets, nouveaux contextes, nouvelles contraintes… mais se l’appliquer à soi-même et surtout en si peu de temps, c’est tout autre chose !

L’élaboration de vos projets avancent !
Tous les collaborateurs de SERUE Ingénierie ont été exemplaires, en moins de 48 heures l’entreprise a repris une activité « quasi normale », grâce au télétravail et les réunions en visioconférence : un outil de communication aujourd’hui très précieux et performant, que nous avions mis en place il y a quelques mois.

Désormais, tous les personnels travaillent de chez eux, vous pouvez les joindre aux horaires de bureau par mail ou sur leur n° de portable. Seuls les conducteurs de travaux sont au chômage partiel, les chantiers étant fermés.

Au final, l’élaboration des projets en phase études avance bien ! Une fois la crise derrière nous, il ne restera plus qu’à les mettre en œuvre sans attendre.

Paradoxalement, la pandémie nous a rapprochés !
Bravo à nos clients, maîtres d’ouvrage, architectes, partenaires… et tous leurs collaborateurs qui ont décidé de relever le défi de la pandémie en continuant leur activité.
Certes, nous sommes tous confinés chacun chez nous, sans contact physique, mais curieusement l’adversité nous a rapprochés. On prend des nouvelles des uns et des autres, et réciproquement.

Un nouvel « écosystème » est peut-être en train de voir le jour avec une dimension humaine affirmée, qui se traduira par une plus grande « proximité » dans la mise en œuvre de nos futurs projets. Chacun pourra en tirer les enseignements une fois la crise passée.

Un grand merci, à celles et ceux qui sont en première ligne !
Continuer l’activité à notre niveau, c’est aussi notre façon, certes modeste, d’être solidaire et leur rendre hommage.

Nancy : un tramway « caméléon » qui se fond dans les espaces qu’il traverse pour les mettre en valeur.

L’agglomération de Nancy a structuré son réseau de transport avec la ligne du TVR (Tramway sur Voie Réservée), de Brabois au sud, à la Porte Verte au nord. Cette ligne, à la fois guidée et sur pneus, a fonctionné jusqu’à aujourd’hui. Son renouvellement étant impossible, le choix a été de passer à un mode de tramway ferré et d’adapter son tracé, en prolongeant ou en additionnant d’autres destinations ou même d’autres parcours.

Le passage d’un « mode pneus » à un système ferré va changer la donne. Bombardier_TVR_n°05_STAN_Division_de_Fer
L’objectif est de s’inscrire dans le tracé de l’existant, mais le système sur rails à son propre cahier des charges. Ainsi, les stations seront plus espacées et les emprises au sol déplacées pour répondre aux contraintes de giration.

Mais le mode ferré offre des avantages, comme la végétalisation de la plateforme qui est des plus appréciées, ou la continuité esthétique des matériaux dans les espaces publics traversés. La ligne unique va s’enrichir de nouvelles branches ou prolongations qui permettront de mieux desservir l’agglomération.

pondre à une agglomération de Nancy en pleine mutation.
Image_007 L’arrivée du mode ferré, avec son nouveau tracé, ses nouvelles stations et inter-stations, ce matériel reconnu pour sa plus fiabilité ouvrent d’intéressantes perceptives, des réflexions sur un nouveau projet enthousiasmant.
Il faut dire que l’agglomération a considérablement changé depuis la mise en service du TVR en l’an 2000. De nouveaux pôles d’excellence sont apparus dans les domaines de la recherche, de la santé ou des enseignements supérieurs. Depuis, la ville de Nancy a accueilli le TGV Est, reliant Paris à Strasbourg.

Des quartiers mixtes, logements, bureaux et services ont vu le jour comme Les Rives de la Meurthe et Nancy Grand Cœur. Sans parler des équipements métropolitains qui ont été programmés et réalisés comme le Centre de Congrès.

Restructuration et extension du collège Kennedy à Mulhouse, tout en valorisant le patrimoine existant.


L’actuel collège Kennedy a été constitué en 1873 à partir de bâtiments dépendants des anciennes fabriques Schlumberger & fils, ainsi que du vaste jardin attenant. Ces deux bâtiments bicentenaires ont une belle cohérence architecturale, associant une structure végétale, et constituent le coeur du site et du projet.
Image_002
Ce riche patrimoine pour continuer d’exister, sans renier son caractère, doit s’inscrire dans le futur. C’est le pari audacieux de ce projet architectural. Le futur collège Kennedy rénové, augmentera sa capacité d’accueil passant de 665 élèves à 750 élèves.