Nancy : un tramway « caméléon » qui se fond dans les espaces qu’il traverse pour les mettre en valeur.

L’agglomération de Nancy a structuré son réseau de transport avec la ligne du TVR (Tramway sur Voie Réservée), de Brabois au sud, à la Porte Verte au nord. Cette ligne, à la fois guidée et sur pneus, a fonctionné jusqu’à aujourd’hui. Son renouvellement étant impossible, le choix a été de passer à un mode de tramway ferré et d’adapter son tracé, en prolongeant ou en additionnant d’autres destinations ou même d’autres parcours.

Le passage d’un « mode pneus » à un système ferré va changer la donne. Bombardier_TVR_n°05_STAN_Division_de_Fer
L’objectif est de s’inscrire dans le tracé de l’existant, mais le système sur rails à son propre cahier des charges. Ainsi, les stations seront plus espacées et les emprises au sol déplacées pour répondre aux contraintes de giration.

Mais le mode ferré offre des avantages, comme la végétalisation de la plateforme qui est des plus appréciées, ou la continuité esthétique des matériaux dans les espaces publics traversés. La ligne unique va s’enrichir de nouvelles branches ou prolongations qui permettront de mieux desservir l’agglomération.

pondre à une agglomération de Nancy en pleine mutation.
Image_007 L’arrivée du mode ferré, avec son nouveau tracé, ses nouvelles stations et inter-stations, ce matériel reconnu pour sa plus fiabilité ouvrent d’intéressantes perceptives, des réflexions sur un nouveau projet enthousiasmant.
Il faut dire que l’agglomération a considérablement changé depuis la mise en service du TVR en l’an 2000. De nouveaux pôles d’excellence sont apparus dans les domaines de la recherche, de la santé ou des enseignements supérieurs. Depuis, la ville de Nancy a accueilli le TGV Est, reliant Paris à Strasbourg.

Des quartiers mixtes, logements, bureaux et services ont vu le jour comme Les Rives de la Meurthe et Nancy Grand Cœur. Sans parler des équipements métropolitains qui ont été programmés et réalisés comme le Centre de Congrès.

Recherchons un(e) ingénieur(e) Structures.

SERUE Ingénierie recrute aujourd’hui, les talents de demain ! Dans le cadre de notre développement, nous souhaitons nous attacher les compétences d’un(e) ingénieur(e) structures.
Poste à pouvoir de suite sur Strasbourg : professionnel(le) d’un bon niveau, justifiant d’un minimum d’expérience de 5 ans et souhaitant rejoindre une équipe qualifiée sur des projets complexes. Débutant(e) motivé(e) accepté(e).

Restructuration et extension du collège Kennedy à Mulhouse, tout en valorisant le patrimoine existant.


L’actuel collège Kennedy a été constitué en 1873 à partir de bâtiments dépendants des anciennes fabriques Schlumberger & fils, ainsi que du vaste jardin attenant. Ces deux bâtiments bicentenaires ont une belle cohérence architecturale, associant une structure végétale, et constituent le coeur du site et du projet.
Image_002
Ce riche patrimoine pour continuer d’exister, sans renier son caractère, doit s’inscrire dans le futur. C’est le pari audacieux de ce projet architectural. Le futur collège Kennedy rénové, augmentera sa capacité d’accueil passant de 665 élèves à 750 élèves.