Galaxie d’Amnéville : la tête dans les étoiles, mais un projet qui garde bien les pieds sur terre !

Le Galaxie est situé sur la commune d’Amnéville, au cœur d’un vaste complexe touristique, culturel et thermal créé en 1970. Salle « multifonction » d’une très grande jauge dont la capacité est de 8000 à 12500 places, mais dont l’activité principale reste les spectacles, qui ne correspond plus aux besoins du marché.

Galaxie# État des lieux
Un état général très vieillissant avec des qualités fonctionnelles principalement adaptées au spectacle. De très nombreux désordres et des aménagements annexes vétustes nécessitent une remise à niveau de l’équipement et des travaux de réhabilitation très conséquents.

En faire un équipement performant
Les objectifs du projet sont de réaliser un profond lifting de l‘infrastructure à la fois fonctionnel, qualificatif, esthétique et profiter de l’opportunité pour la restructurer et en faire un équipement performant qui répond au marché et aux attentes de ses visiteurs, au-delà de la région, le tout avec des investissements relativement réduits.

RechImage_006ercher la multifonctionnalité
Cela passera par une réduction de la jauge, afin de réaliser une salle vraiment multifonction, pour pouvoir s’ouvrir d’avantage au marché des événements sportifs. En effet, Il n’y a pas de grande salle pouvant accueillir de grosses compétitions sportives entre Paris et Strasbourg : hand, gym, tennis, Supercross… Mais aussi pouvoir, ponctuellement, accueillir des conventions, assemblées générales et événements d’affaires, etc.

Viser un bon niveau de prestation permettant une offre irréprochableImage_029#

  • Des prestations adaptées pour les petits et moyens événements (parfaite modularité du hall principal).
  • De nouveaux espaces afin de compléter le domaine des possibles et notamment pour les événements nécessitant des espaces plus confortables ou à la jauge plus limitée.
  • Des zones backstage conformes aux besoins des spectacles et du sport.
  • Des zones d’accueil du public plus performantes et confortables.
  • Un niveau limité d’équipements techniques mais permettant un fonctionnement autonome de l’équipement (son, lumière, restauration…) pour les « petits » événements.


    Permettre une parfaite accessibilité, une des clefs du succès !

    Le centre thermal et touristique d’Amnéville bénéficie d’une bonne accessibilité par l’autoroute A4/A31 et la nationale 52, mais ce sont ses seuls possiblités d’accès. Aussi, l’accent sera mis l’accessible à proximité du site :

  • accessibilité renforcée pour les automobilistes et les bus ;
  • amélioration de la signalétique, pour fluidifier l’accès et la sortie ;
  • qualité du stationnement, avec l’éclairage des parkings jusqu’à la salle ;
  • enfin, faciliter l’accessibilité des PMR.  

Un beau projet, qui va se décliner en plusieurs phases, où SERUE ingénierie et ses équipes dédiées pourront exprimer tous leurs savoir-faire, peut-être la tête dans les étoiles à côtoyer « les stars », mais en gardant bien les pieds sur terre !

Extension des Caves POL ROGER à Épernay : une occasion de démontrer tout notre savoir-faire en matière de structures.

Le projet d’extension du site de production de la maison de Champagne Pol Roger au budget global de 35 millions est situé dans le centre d’Épernay.

Alors que beaucoup d’Vue briques sans câblesautres maisons de champagne ont délocalisé leur site de production en périphérie de la ville, Pol Roger a fait le choix fort de rester au centre d’Épernay, malgré les contraintes supplémentaires que cela implique.

Le projet comprend la construction d’un bâtiment neuf sur 4 niveaux, avec le niveau -2 totalement enterré et le niveau -1 partiellement. Il comprend également l’extension d’un bâtiment existant sur 2 niveaux hors-sol ainsi que des adaptations dans les bâtiments existant nécessaires permettant le fonctionnement harmonieux dans le futur des parties existantes avec les parties neuves.

D’un point de vue structurel, ce projet pourrait apparaître comme très simple au premier regard, puisqu’il s’agit d’une structure classique poteaux-poutres en béton armé. La réalité est bien plus complexe, et ce pour 3 raisons principales :Pol-Roger_photos

  • Tout d’abord les charges d’exploitation à reprendre et les portées à franchir sont loin d’être courantes, notamment en raison des besoins de stockage de palettes sur 4 niveaux. Quand dans un bâtiment de bureau les charges d’exploitation à appliquer sont de 250 kg/m², pour ce projet elles sont de 5 t/m² sur le dallage du niveau -2, 3 et 4 t/m² en dalle basse du niveau -1 ou encore 2 t/m² en dalle basse du niveau rez-de-chaussée. Mécaniquement les structures porteuses ont des dimensions revues à la hausse : dalles portées d’épaisseur 35 cm, poteaux de dimensions 60 x 120 cm, poutres de dimensions 60 x 125 cm ou encore longrines de redressement de hauteur 215 cm !
  • La seconde difficulté provient du sous-sol de la ville. Les rues de la commune d’Épernay représentent un tracé long de 130 km alors que l’on recense en même temps 110 km de caves, à des profondeurs diverses ! Dessous notre projet, 3 niveaux de caves différents ont ainsi été identifiés, à des profondeurs de 10 à 15 m sous la dalle basse de notre niveau -2 enterré. Les tracés de ces caves sont variables selon les niveaux, mais souvent les galeries d’un même niveau sont parallèles entre elles, avec un piédroit de 1.80 m pour les séparer. Nos fondations constituées de pieux jusqu’à 30 m de profondeur devront traverser ces piédroits pour s’ancrer d’au moins 3 m dans la craie non fracturée.
  • La dernière difficulté provient d’un évènement qui a eu lieu en 1900 : l’effondrement d’une partie des caves Pol Roger. Le terrain s’était affaissé de 4 m, enfouissant par la même occasion des milliers de bouteilles. Les récents travaux ont permis de récupérer certaines de ces bouteilles. La problématique est désormais de créer une aire de livraisons poids lourds au-dessus de cette zone.

    Comme vous l’aurez compris le sous-sol crayeux d’Épernay est un vrai « morceau de gruyère » aussi, poser dessus une infrastructures de cette importance n’est pas une mince affaire. Un projet complexe, un environnement contraignant… l’occasion pour SERUE Ingénierie et son département « structures » de déployer toute la palette de ses savoir-faire.

La ligne 3 du tramway de Saint-Louis poursuit son extension et se fraye un chemin jusqu’à l’EuroAirport.

Le projet d’extension de la ligne 3 de tramway au-delà de la gare de Saint- Louis jusqu’à l’EuroAirport s’inscrit dans une dynamique d’amélioration de l’offre TCSP en proposant une desserte des quartiers du Lys et du Technoport et constituant une opportunité pour la requalification et la dynamisation des espaces traversés.

Le projet a pour objectifs :

  • De faciliter les déplacements des habitants dans le périmètre de l’agglomération trinationale ;
  • D’agir sur la qualité de l’air et les nuisances sonores en réduisant l’impact de la voiture, notamment grâce à un renforcement du dispositif de transfert modal et d’échanges intermodaux, par la réalisation d’un véritable maillage du territoire et d’équipements d’intermodalité.

Le déploiement d’une offre en transport en commun maillée et attractive en accompagnement d’une urbanisation de l’ouest de l’agglomération ludovicienne est nécessaire.
Plusieurs solutions ont été envisagées pour y répondre, l’objectif majeur étant de proposer une offre de transport alternative à l’usage de l’automobile, performante et attractive afin de répondre aux objectifs définis par les documents de planification, ainsi que par la politique de mobilité de Saint-Louis Agglomération.

Image_007

Ce projet d’extension, peut-être scindé en deux tronçons : 

  • le tronçon gare de Saint-Louis – Pôle de Loisirs et de Commerce.
  • le tronçon Pôle de Loisirs et de Commerce – EuroAirport.

Dans tous les cas, cette extension de la ligne 3 vers l’aéroport international oblige à repenser toutes les voies de communication, les modes de transport de l’agglomération trinationale : comment ils interagissent et se complètent mutuellement.

Véritable « fil rouge » qui intègre dès à présent tous les projets existants ou à venir :

  • déservir le Pôle de Loisirs et de Commerce ;
  • l’extension du quartier des Lys vers l’ouest ;
  • la future zone Techniport ;
  • jusqu’à son terminus et le nouveau parvis de l’EuroAiport « côté ville », futur pôle multimodale.

Lors de cette mission, les équipes de SERUE Ingénierie pourront mettre en œuvre leur expérience et tous leurs savoir-faire en matière d’infrastructures et de transport.

Après Strasbourg, Reims, Mulhouse et maintenant Saint-Louis, le bureau d’études strasbourgeois trace son bonhomme de chemin dans l’univers très fermé dans la construction de réseaux de tramway.