Remplacement des pompes à chaleur (PAC) du Bâtiment Louise Weiss du Parlement Européen à Strasbourg.

SERUE Ingénierie a assuré une mission de base en maîtrise d’œuvre (lots techniques CVC et ELEC) sur ce projet, ainsi qu’une mission de suivi de chantier complète avec la partie Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC).

L’objectif du Parlement Européen était de remplacer la production existante du bâtiment Louise WEISS (LOW).

Cette production, datant de l’origine du bâtiment (1998), était réalisée par trois groupes froids de 4 MW chacun ; dont deux permettaient une récupération de chaleur utilisée en base pour le chauffage du bâtiment (l’appoint / secours étant réalisé par une chaufferie gaz).

En phase d’avant-projet, SERUE Ingénierie a établi un comparatif technicoéconomique pour 7 solutions différentes (nombre et type de machines / technologies de compresseurs, type de fluides frigorigènes, etc.).

Sur cette base, le maître d’ouvrage a opté pour une nouvelle production d’eau chaude et d’eau glacée assurée par deux modèles de machines équipées de compresseurs à vis et fonctionnant avec un fluide frigorigène de dernière génération (HFO) :
– 4 machines adaptées à un fonctionnement en thermo-frigo-pompe (PAC),
– 2 machines conçues pour fonctionner en froid seul (GF).

Les puissances totales installées, sachant que le besoin doit être couvert même en cas de panne de la machine la plus puissante, sont de 10.5 MW en froid et 6 MW en chaud.

Les avantages de la solution mise en œuvre sont les suivants :
– la modulation de puissance sur l’installation, – la redondance des machines et la sécurisation des puissances en chaud et en froid,
– la possibilité d’installer toutes les machines au sol dans le local technique,
– les rendements élevés sur les modèles conçus en groupe froid seul (EER entre 7 et 10).

De plus, l’usage des HFO permet au maître d’ouvrage d’aller encore plus loin dans sa démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le GWP (Global Warming Potential) du fluide utilisé sur l’installation est inférieur à 10 alors qu’à titre de comparaison il était sur l’installation existante de 1430.

Le site du Parlement Européen a continué à fonctionner pendant le chantier ; notamment avec la tenue de sessions parlementaires mensuelles.
Les travaux de remplacement des PAC existantes ont été planifiés sur une période hivernale ; d’octobre à fin février de l’année suivante ; ceci pour permettre de chauffer le bâtiment via la chaufferie. Par contre, le bâtiment ayant un besoin de froid continu établi entre 700 kW et 1.5 MW (en session), il a été nécessaire de créer, avant toute intervention sur la production existante, une installation de production de froid dite “de substitution”.

Cette production de froid “de substitution” a été réalisée au moyen de deux PAC de 1.5 MW froid chacune, installées provisoirement dans le parking à proximité du local technique ; les calories côté condenseurs étant évacuées sur un des anciens échangeurs.

Un secours de cette production de froid a été fait par deux groupes froids de 820 kW chacun, installés en extérieur sur la toiture terrasse au droit du local technique.

Une fois l’installation de substitution en route, les travaux dans le local technique existant ont pu démarrer avec :
– le repérage, les consignations et les vidanges des réseaux existants,
– la dépose et l’évacuation des installations non conservées, notamment les anciennes PAC de 38 tonnes chacune,
– la création d’une plateforme technique pour l’installation des collecteurs primaires et pompes,
– la mise en place des pompes à chaleur et groupes froids,
– la mise en place des pompes primaires, des échangeurs et des accessoires hydrauliques,
– la mise en place des réseaux hydrauliques primaires,
– la mise en œuvre d’installations de ventilation mécanique des locaux techniques (poste transfo et local PAC),
– la mise en place de l’électricité et de la régulation pour les équipements de la partie production,
– la mise à jour de la gestion technique des installations (GTC).

Après la mise en service de la nouvelle production, les deux PAC installées dans le parking ont été déplacées et ajoutées définitivement aux quatre machines déjà en place.

Fiche technique

Maître d'ouvrage

PARLEMENT EUROPÉEN

Architecte

-NC

budget

4,53 millions d’euros

Date de mise en service

Novembre 2020

caractéristiques

Continuité de fonctionnement d’un site occupé. Puissances importantes installées (10,5 MW froid / 6 MW chaud) pour un total de 6 machines. Fluides frigorigènes type HFO (Global Warming Potential proche de 0). Surfaces chauffées et climatisées : 240.000 m² environ.

Bureau - (PAC) Bâtiment Louise Weiss du Parlement Européen à Strasbourg (67) - SERUE Ingénierie
Une des contraintes était de réaliser les travaux, sans altérer le bon fonctionnement du Parlement. Aussi les travaux de remplacement des PAC existantes ont été planifiés sur une période hivernale ; d’octobre à fin février de l’année suivante ; ceci pour permettre de chauffer le bâtiment via la chaufferie au gaz.
Bureau - (PAC) Bâtiment Louise Weiss du Parlement Européen à Strasbourg (67) - SERUE Ingénierie
Série de pompes évaporateurs installées sur la mezzanine.
Bureau - (PAC) Bâtiment Louise Weiss du Parlement Européen à Strasbourg (67) - SERUE Ingénierie
Vue d’ensemble depuis la mezzanine existante : au niveau supérieur de gauche à droite CTA transfo / CTA local PAC / mezzanine créée pour les panoplies de pompeset au niveau inférieur : armoire électrique et PAC.

Télécharger cette fiche référence