Parking Relais d’une capacité de 740 places à proximité de la gare de Saint-Louis (68).

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Pôle d’Échanges Multimodal en gare de Saint-Louis.
SERUE Ingénierie, mandataire du groupement de Maîtrise d’Oeuvre dont l’architecte était Albert GRANDADAM, a assuré une mission de Base de Maîtrise d’Oeuvre selon la loi MOP, complétée par les missions EXE et OPC.

Le projet a consisté en la réalisation d’un parking de 740 places réparties entre le rez-de-chaussée, les 4 niveaux courants et le niveau 5 qui est une terrasse stationnée. Il comprend également un local de repos pour les chauffeurs de tramway, un parc à vélos, un local pour le chef de parc de l’exploitant et des sanitaires publics.

La complexité de la conception a résidé dans le fait qu’il a fallu conjuguer la prise en considération des efforts sismiques d’un ouvrage en zone 4 (zone sismique la plus contraignante de France Métropolitaine) dans les dimensionnements des structures, avec les contraintes de fonctionnalité d’un parking moderne et fonctionnel, c’est-à-dire où les porteurs sont en fond de place (pour ne pas gêner les manoeuvres) et où on «voit loin» (pour trouver une place ou rejoindre une issue de secours).

Du point de vue du chantier, les plus grandes diffi cultés ont été d’orchestrer les contraintes liées à la proximité des voies SNCF (surveillance de la stabilité des voies lors de la réalisation des fondations du parking les plus proches), les contraintes de simultanéité du chantier du tramway juste à côté, la nécessité de faire des fondations profondes et de respecter un planning relativement serré.
Le challenge a pu être tenu, grâce à la mise en place chez SERUE Ingénierie, d’une équipe de 2 ingénieurs qualifi és pour la DET et l’OPC.

Parking silo aérien dans le cadre du programme « l’îlot bois » développé par la ville Strasbourg et l’Eurométropole (67).

SERUE Ingénierie a assuré pour Bouygues Immobilier une mission de conception complète d’Esquisse, Avant-Projet et Projet (+ Dossier de Consultation des Entreprises) pour tous les lots techniques et le lot second oeuvre également.

Pour la phase chantier, SERUE a réalisé les études d’Exécution, y compris modélisation sismique, pour l’entreprise titulaire du lot Fondations Spéciales / Gros oeuvre.

Dans le cadre de la démarche EcoCité « Strasbourg métropole des Deux Rives », la ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont comme projet un îlot résidentiel bois sur le site du Port du Rhin, dans le projet urbain des Deux Rives, à proximité du jardin du même nom.

Cet îlot bois et biosourcé à bilan bas carbone a pour objectif d’expérimenter la construction d’un îlot de grande taille utilisant au maximum les matériaux bois, notamment pour la structure.

C’est dans ce contexte qu’a vu le jour un parking silo aérien de 341 places, porté par Bouygues Immobilier et qui regroupe toutes les places de stationnement des 4 promoteurs de l’îlot résidentiel. En effet, les contraintes de site étaient telles qu’il n’était pas envisageable de faire des places de stationnement enterrées sous les immeubles de logements.

Réalisation d’un parking sur le nouveau campus médical Rhéna à Strasbourg (67).

Au sein du groupement de Maîtrise d’OEuvre, SERUE Ingénierie a le rôle de Bureau d’Études en Structures, Fondations Spéciales, Électricité Courants Forts et Faibles, Équipements de Parking, Fluides, et Voirie / Réseaux Divers, et a largement participé à la conception de la Sécurité Incendie de l’ouvrage.

La clinique Rhéna, par le biais de la « SCI Adassa et Ets Diaconesses », a confié à SERUE Ingénierie et à Lama Architectes une mission de Maîtrise d’OEuvre pour la conception et le suivi de la réalisation d’un parking en ouvrage de 677 places, complétées par 54 places de plein pied ; soit un total de 731 places.

Le projet est situé «Rue Catherine Kany», sur le Campus Médical Rhéna, dans le quartier du Port du Rhin à Strasbourg.

Le parking comprend :

  • un rez-de-chaussée avec des places PMR, des places famille, des places pour véhicules électriques, et un salon d’attente pour les patients ;
  • 4 étages courants ;
  • un dernier étage en «toiture parking» ;
  • 2 cages d’escalier, dont une comporte aussi 2 ascenseurs ;
  • une double rampe, composée de 2 hélices imbriquées l’une dans l’autre.

Il s’agit d’un parc de stationnement largement ventilé, avec une structure en béton armé et précontraint, afi n de minimiser le nombre de poteaux et de privilégier les grandes portées ; l’objectif étant que les plateaux de
stationnement soient le plus transparent possible pour les utilisateurs. Le bâtiment est fondé sur une série de 120 pieux réalisés à la tarière creuse, dont la profondeur moyenne est de 10 à 12 mètres.