Photo -FromagerieMunster_#

Unité de production fromagère : LA MAISON DU FROMAGE DE LA VALLEE DE MUNSTER (68)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que les missions EXE en tant que bureau d’études techniques Structures Electricité Chauffage Ventilation Climatisation, V.R.D. et « Ordonnancement, Pilotage et Coordination » et la Direction de chantier tous corps d’état.

Le projet a consisté en la réalisation d’une unité de production de fromage sur le sitede la Maison du Fromage à GUNSBACH, d’une superficie totale de 800 m² avec son circuit de visite.

L’unité de production a été réalisée dans une ancienne étable requalifiée.

Elle peut désormais transformer 1 500 litres de lait par jour pour produire annuellement 50 tonnes de fromages répartis entre fromage de Munster et Barikass.

L’unité de production est intégrée au parcours scénographique suivi par le visiteur de la Maison du Fromage (cheminement avec vue sur le process de fabrication au travers de surfaces vitrées, jalonné par des panneaux didactiques).

Le projet s’est déroulé en différentes phases : désamiantage de la toiture existante, puis reprise complète en sous oeuvre de la charpente existante, pour finir par le gros oeuvre et lots de finition.

Indus_IKEA_1

Plate-forme logistique IKEA à Nancy pour l’Espagne et le Portugal

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, y compris l’Ordonnancement, la Planification et la Coordination.

Le projet consiste au réaménagement de deux quais ferroviaires en 14 quais poids-lourds, pour le déchargement et le chargement des marchandises. Les travaux ont nécessité des interventions lourdes à l’extérieur comme à l’intérieur de l’entrepôt.

Les voies ferrées extérieures ont été restructurées (embranchements ferroviaires compris) et des bassins d’infiltration d’eaux pluviales ont été créés. Les eaux pluviales s’écoulent dans un séparateur à hydrocarbure lamellaire, puis vers les bassins d’infiltration avant d’être rejetées dans la nappe phréatique ou Le Woippy, ruisseau bordant le site.

Par ailleurs, un local de chargement de batteries en remplacement des deux existants a été aménagé en extension du dépôt. Il est destiné à accueillir les modules de chargement des batteries des chariots élévateurs. La puissance installée est de 515 kVA, desservie par 1 600 mètres de câbles 400 mm2.

Les batteries sont manipulées par un pont roulant. L’écoulement des eaux de ce local se fait vers un bac de rétention d’acide. Des dispositifs de secours ont été installés (rince-oeil, douche de secours, etc.).

Des bureaux ont été créés dans les anciens locaux techniques sur une surface de 600 m2. L’ensemble de l’opération a été phasée en opération à tiroirs de façon à ne jamais perturber l’activité du site.

Indust_eolienne_1

Parc Éolien de Fruges (Pas de Calais)

SERUE Ingénierie a assuré une mission d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage pour l’ensemble du projet, sans conception des ouvrages, comportant les missions DCE/ACT (consultation des bureaux de contrôle, missions SPS et entreprises), DET, AOR et OPC.

Ce parc est constitué de 70 éoliennes, réparties en 16 parcs de 4 à 5 éoliennes chacun. Les semelles de fondation ont un diamètre de 20 m reçoivent 400 m3 de béton et 45 tonnes d’acier soit près de 28000 m3 de béton à mettre en oeuvre, avec une précision horizontale de quelques millimètres pour satisfaire à la verticalité des mats.

La puissance de chacune des éoliennes est de 2 MW. Leur axe de rotation est situé à 84 m de hauteur et les pales font 35 m de rayon.

Un local technique a été construit pour chaque parc. Il intègre le transformateur électrique qui assure la distribution de l’énergie vers le réseau EDF. Il assure également la gestion des éoliennes (dysfonctionnement, alerte en cas de panne, etc.).

Un ascenseur électrique est placé à l’intérieur du fût de chaque éolienne : il permet d’accéder à une plate-forme à partir de laquelle sont effectuées les opérations de maintenance de la nacelle, des pâles et du rotor.

Chaque éolienne fait l’objet de tests et d’essais pendant un mois avant d’être connectée, via le local technique, au réseau EDF.