Pavillon d’accueil et de contrôle sur le parvis du bâtiment Louise Weiss au Parlement Européen à Strasbourg.

SERUE Ingénierie a assuré une mission de maîtrise d’oeuvre complète base + EXE sur ce projet en tant que bureau d’études techniques Structures, Électricité, Chauffage-Ventilation, Plomberie-Sanitaire et VRD.

Le nouveau pavillon est réalisé de plain-pied avec le premier sous-sol du parking existant, à cheval sur l’emprise de ce parking et sur terre-plein. Il est constitué de deux entités principales : le pavillon de contrôle, situé au niveau inférieur et la galerie d’accès sur deux niveaux surmontés d’une verrière, permettant dedescendre au niveau inférieur depuis le parvis du bâtiment Louise Weiss.

Ce nouveau pavillon a pour vocation de permettre une meilleure gestion des flux des personnes et le renforcement de leur contrôle durant les sessions du Parlement.

Il permet également de renforcer la sécurisation des accès au Parlement, de par l’emploi de portes sécurisées et d’une enveloppe bâtie protégée pour parer aux potentielles agressions externes.

Les travaux prévoient :

  • la déconstruction d’une partie de parc de stationnement en sous-sol,
  • la construction du nouveau pavillon d’accueil en partie sur le sous-sol existant (en lieu et place du parking déconstruit) et en partie en extension sur fondations profondes,
  • un éclairage LED gradable,
  • la mise en oeuvre d’une Centrale de Traitement d’Air double-flux avec fonction free-cooling.

Les particularités de ce projet ont été :

  • l’intégration et le pilotage des équipements spécifiques de sécurités (speed-gates, bornes amovibles, road-blocks, portiques X-ray, etc.),
  • le traitement climatique de la galerie d’accès avec verrière,
  • la conception du projet en maquette numérique BIM (format Revit).

Un nouveau « nid » pour accueillir les griffons du 1er régiment d’infanterie basé à Sarrebourg.

Dans le cadre de la réhabilitation de l’atelier NTI1 du Quartier Cholesky sur le site du 1er Régiment d’Infanterie à SARREBOURG, le Ministère des Armées / Etablissement du Service d’Infrastructure de la Défense de Metz a confié à SERUE Ingénierie une mission de maîtrise d’œuvre complète ainsi que la mission d’Ordonnancement Pilotage et Coordination.

L’équipe de maitrise d’œuvre est pilotée par l’agence d’architectes D.R.L.W., associée également à GEOTEC et EURO SOUND PROJECT.

Le montant des travaux est estimé à 2,6 M€ HT pour une surface d’environ 1000 m² de construction neuve (déconstruction-reconstruction), 1700 m² d’existants et 700 m² d’espaces extérieurs.

L’enjeu majeur de cette opération est de préparer l’atelier existant à l’accueil des nouveaux blindés lourds sur roues dénommés Griffon ou VBMR (Véhicule Blindé Multi-Rôles). La réhabilitation de l’atelier et de ses abords devra répondre aux exigences spécifiques de maintenance de ces véhicules modernes, dans de bonnes conditions de travail, en cohérence avec les activités préexistantes.

Le projet s’est articulé autour de cinq objectifs prioritaires :

  1. Créer une architecture adaptée et intégrée au site.
  2. Réaliser des locaux et des équipements très fonctionnels (extension de plain-pied, entrée vitrée, articulation autour de deux circulations).
  3. Offrir un environnement de travail optimisé et sécurisé (bonne luminosité naturelle, régulation de l’acoustique des grands volumes, évacuation fluide en cas d’incident).
  4. Proposer des espaces extérieurs clairs (optimisation des dénivelés existants, création d’un nouveau parking à proximité).
  5. Garantir le budget du projet dans le respect du programme et de la qualité environnementale demandés (rénovation thermique de l’enveloppe existante).

Renouvellement du contrat-cadre 2017-2021 au Parlement Européen de Strasbourg

L’équipe sortante, SERUE Ingénierie en partenariat avec AEA architectes, vient d’obtenir le contrat-cadre au Parlement Européen de Strasbourg pour 4 nouvelles années.

Ce renouvellement par les Institutions Européennes témoigne de leur confiance dans les équipes, pour le sérieux et la qualité des prestations réalisées ces dernières années.

Le contrat-cadre ayant pour objet des prestations architecturales et techniques ainsi que le pilotage-coordination relatif à divers aménagements, transformations et remplacements d’équipements dans les bâtiments du Parlement Européen de Strasbourg.

Les missions peuvent inclure la réalisation de nouveaux bâtiments et peuvent aussi concerner les bâtiments du Parlement Européen de Bruxelles et du Luxembourg.

L’un des premiers projets découlant de cet accord-cadre est la sécurisation de l’entrée et des accès publics du bâtiment Louise Weiss dont les travaux sont estimés à près de 10M€ HT.

SERUE Ingénierie mettra ainsi à disposition du Parlement l’ensemble de ses compétences pour les aspects techniques liés à la structure des bâtiments ou parties d’ouvrages à réaménager (ouvrages béton, métal et bois) ainsi que pour les VRD, les équipements électriques et informatiques (compris intégration des données de coordination SSI), les fluides (sanitaires, ventilation, chauffage-climatisation), intégrant également la gestion des coûts d’exploitation et de maintenance, l’approche thermique et énergétique, y compris les éventuelles simulations thermiques dynamiques requises pour garantir l’optimisation environnementale.

SERUE Ingénierie assurera également la mission d’ordonnancement-pilotage et coordination pour les travaux à réaliser.

Musée du flacon et du parfum à Baccarat : SERUE Ingénierie est maintenant au parfum !

C’est niché dans le quartier historique sur un promontoire rocheux en gré des Vosges, qu’ouvrira en mai 2020 le prestigieux Musée du flacon et du parfum à Baccarat.

Le château de Gondrecourt construit en 1770, transformé depuis en école, restauré et réhabilité qui accueillera l’exceptionnelle collection de flacons en cristal de Baccarat de Georges Stam, fruit de 26 ans de passion.

Ce grand collectionneur a rassemblé plus 6000 pièces, dont certaines uniques et la plupart de véritable œuvre d’art. Présentées le plus souvent avec leur coffret d’origine, l’ensemble est estimé à plus de 4 millions d’euros.

Pour accueillir une telle collection, la ville de Baccarat mondialement connue pour sa production de cristal, synonyme de luxe, se devait d’offrir un écrin à la hauteur.

C’est le très beau projet de l‘agence d’architecture CHARTIER ET CORBASSON basée à Paris, associée à SERUE Ingénierie pour la partie maîtrise d’œuvre, qui a été retenu. SERUE Ingénierie assurera un important travail d’étude et de conseil sur la partie structure.

Un vaste projet de rénovation en perspective de l’ensemble bâti comprenant l’aménagement d’espaces extérieurs (jardin, terrasses, parking) ainsi que la muséographie.

En façade, une double peau transparente, composée de verre synthétique moulé, tamise la lumière. Un beau clin d’œil au cristal de Baccarat avec ces modules taillés en pointe de diamant. Une fois la porte d’entrée franchie, vous êtes au cœur de l’écrin qui permet une distribution directe des espaces : salle de conférence, collections temporaires et permanentes, salon de thé panoramique.

Certes un superbe projet mais complexe et contraignant : les collaborateurs de SERUE ingénierie sont maintenant au parfum.

Démarche BIM oblige, SERUE Ingénierie voit en 3D l’extension de la Mosquée de Strasbourg Hautepierre.

Faisant suite à la réalisation de la Mosquée de Hautepierre, actuellement en cours d’édification, SERUE Ingénierie se voit confier la prolongation du projet avec les études pour la réalisation de la tranche 3.

Un projet architectural ambitieux.
En collaboration avec MGD Architecture, le projet est ambitieux puisqu’il prévoit d’accueillir aux côtés de la mosquée : des bureaux, un parking souterrain, un restaurant et un hôtel sur 6 niveaux.

La tranche 3 se développe sur une emprise au sol réduite et totalise une surface de 3 300 m², décomposée comme suit :

  • des bureaux pour une surface de 900 m² sur 3 niveaux,
  • un sous-sol de parking sur 700 m²,
  • un restaurant de 200 m²,
  • un hôtel d’une surface de 1500 m² sur 6 niveaux.

Cette construction contigüe à l’existante et située en limite parcellaire, nécessitera des études particulières pour les fondations et l’infrastructure du bâtiment.

Dans le cadre de notre démarche BIM, la partie dessin sera développée en 3D.
La conception s’inscrit également dans une démarche de développement durable, par le respect des dernières normes environnementales en vigueur, RT2012, qualité des matériaux employés pour l’isolation, l’acoustique, le chauffage et la maintenance des équipements. Les eaux pluviales, quant à elles, seront intégralement infiltrées sur la parcelle.

Pour le maître d’ouvrage, ces équipements sont complémentaires à la présence de l’hôpital de Hautepierre, ils offrent une diversification des activités commerciales dans le quartier et ils participent à son développement.

Studium-PIECES ECRITES (extrait)

Le projet Campus Vert de Strasbourg voit fleurir en son sein une remarquable prouesse architecturale : la bibliothèque « le Studium » et la Maison de l’Étudiant.

Cette magnifique « fleur blanche » de verre, de métal et de béton est l’œuvre de l’architecte Jean-Pierre LOTT en partenariat avec SERUE Ingénierie qui viennent de se voir attribués la construction de la nouvelle bibliothèque baptisée « Studium » et la Maison de l’Étudiant.

Cette performance architecturale et d’ingénierie sur 7 niveaux va prendre place sur le boulevard de la Victoire à Strasbourg, à la place l’actuelle bibliothèque Blaise Pascale qui sera démolie.

Ce bâtiment a été pensé pour être une nouvelle « porte ouverte » sur le campus, véhiculer une image forte de l’institution dès le boulevard, être séduisant, accueillant, offrir un outil pédagogique moderne et enfin être un lien architectural entre les différents styles de bâtiments qui composent le campus sans chercher à les concurrencer.

Ici, place à lumière naturelle mais une lumière filtrée, canalisée pour ne pas perturber le lecteur ou détériorer les milliers d’ouvrages mis à disposition.

Les contraintes architecturales doivent se faire discrètes pour laisser place à l’esprit, la curiosité, le désir de savoir… Aussi, rien ne doit heurter le regard, tout n’est que lignes fluides, mezzanine, coursives… donnant sur un vaste patio lumineux à plus 30 mètres sous plafond.

Ce superbe projet, extrêmement motivant pour toutes les équipes mises à contribution, sera un véritable challenge, une très belle façon de cultiver l’Art de construire.

Visuel_Moniteurv0

Vu dans le Moniteur : SERUE au rendez-vous du bâtiment numérique.

SERUE Ingénierie a eu droit aux honneurs de la presse nationale avec un bel article du MONITEUR dans son n°203 de février 2015.

Le journaliste Paul Falzon a retracé le parcours de la société fondée en 1965, qui fête cette année ses 50 ans et qui a vu se succéder déjà 3 générations de dirigeants.

Au fil du temps, SERUE a façonné le Strasbourg d’aujourd’hui avec des constructions emblématiques : le réseau de tramway, le Parlement européen, la gare TGV,… sans parler de très nombreux bâtiments dans toute la région Est. Autant de belles références à porter au crédit de ce bureau d’études régional.

L’année dernière, une nouvelle équipe de dirigeants a repris le flambeau : Martial DEBOEUF comme Président et Thierry SCHMITT au poste de Directeur Général.

Le nouveau tandem de tête s’inscrit dans la continuité de leurs prédécesseurs, tout en apportant des inflexions pour s’adapter aux nouvelles attentes des Maîtres d’ouvrage et faire face à une concurrence exacerbée.

  • Le capital a été ouvert aux cadres de l’entreprise, ce qui confère à SERUE Ingénierie une totale indépendance dont elle est très fière.
  • Une démarche de Lean Management a été engagée avec l’assentiment de l’ensemble des salariés pour gagner encore en efficacité. Démarche industrielle encore peu usitée dans le monde de l’ingénierie.
  • Développer le BIM (le bâtiment numérique) qui est pour ses jeunes dirigeants l’avenir de l’ingénierie. Dans ce domaine SERUE Ingénierie a sans conteste une longueur d’avance sur ses concurrents.

Malgré une conjoncture morose, mais avec un portefeuille de clients bien équilibré entre Maitres d’ouvrage publics et privés. Martial DEBOEUF le nouveau Président reste serein et confiant dans les atouts de SERUE Ingénierie.

Image 3#

Institut Régional du Cancer de Strasbourg : un plateau technique ultramoderne à la hauteur des enjeux.

Le site de l’hôpital de Hautepierre à Strasbourg a été choisi pour accueillir le nouvel Institut Régional du Cancer dont le chantier vient de débuter et qui va s’étaler sur trois ans.

Ce projet d’environ 30 000 m2, est porté conjointement par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), grande institution publique et, le Centre de lutte contre le cancer Paul-Strauss, établissement privé à but non lucratif assurant une mission de soins, de recherche et de formation.

L’IRC hébergera les activités du centre Paul-Strauss ainsi qu’une partie des activités de cancérologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Cette structure, de 161 lits en hospitalisation complète et 70 places en hôpital de jour, avec des « bunkers » de radiothérapie en rez-de-chaussée, ne comprendra cependant pas de bloc opératoire, ni d’équipement d’imagerie.

Pour la partie chirurgie, l’IRC  s’appuiera sur les services logistiques et médico-techniques des Hôpitaux Universitaires.

Sur ce projet de grande ampleur, SERUE Ingénierie assure la réalisation de tous les plans d’exécution du gros œuvre, dont les structures de confinement des équipements radioactifs.

MUI-Vue-depuis-le-quai-514x451#

La Maison Universitaire Internationale de Strasbourg a trouvé du grain à moudre !

Restructuration d’un ancien silo à grain en logements pour étudiants à Strasbourg (67)

Construite en 1934 par les architectes UMBDENSTOCK et WEBER dans le plus pur style des années 30, l’ancienne tour SEEGMULLER sur la presqu’île André Malraux fait partie du patrimoine architectural des strasbourgeois.

La tour est actuellement constituée d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée surélevé de 1,2 m par rapport au sol naturel, de 8 étages et d’une salle au sommet.

Le réaménagement de la tour prévoit de conserver les façades, rehaussées de briques rouges, d’autant plus qu’elles sont munies de fenêtres.

Composante de l’opération CAMPUS, le projet concerne la restructuration de la tour en vue d’y aménager 170 logements.

La surface habitable prévue sera de 3 640 m². La tour restructurée accueillera également les services internationaux de l’Université de Strasbourg. Un hall commun aux fonctions d’hébergement et d’accueil universitaire comprendra l’accueil et une cafétéria.

Le coût total de l’opération est estimé à 10,8 millions d’euros, qui sont financés par la SERS, l’Université de Strasbourg et les Collectivités partenaires de l’opération CAMPUS.

 Durée des travaux : 2 ans, livraison rentrée 2015.