Extension du site POL ROGER à Épernay : une occasion de démontrer tout notre savoir-faire en matière de structures.

On peut déboucher le champagne ! L’important projet d’extension du site de production des Champagnes Pol Roger situé au cœur d’Épernay, le berceau de la Maison champenoise est en phase de concrétisation.

Alors que beaucoup d’Vue briques sans câblesautres Maisons de Champagne ont délocalisé leur site de production en périphérie de la ville, Pol Roger a fait le choix fort de rester au centre d’Épernay.

Le projet comprend la construction d’un nouveau bâtiment sur 4 niveaux, avec 2 niveaux enterrés partiellement. Il comprend également l’extension d’un bâtiment existant ainsi que des adaptations dans les bâtiments d’origine permettant le fonctionnement harmonieux dans le futur des parties anciennes avec les parties neuves.

D’un point de vue structurel, ce projet pourrait apparaître comme très simple au premier regard, puisqu’il s’agit d’une structure classique poteaux-poutres en béton armé. La réalité est bien plus exigeante et ce pour 3 raisons principales :

Pol-Roger_photos

Tout d’abord les charges d’exploitation à reprendre et les portées à franchir sont loin d’être courantes, notamment en raison des besoins de stockage de palettes. Quand dans un bâtiment de bureau les charges d’exploitation à appliquer sont de 250 kg/m², pour ce projet elles sont comprises entre 2 et 5 tonnes au m2. Mécaniquement les structures porteuses ont des dimensions revues à la hausse : dalles épaisseur 35 cm, poteaux de dimensions 60 x 120 cm, poutres de dimensions 60 x 125 cm ou encore longrines de redressement de hauteur 215 cm !

La seconde raison provient du sous-sol de la ville. Les rues de la commune d’Épernay représentent un tracé long de 130 km alors que l’on recense en même temps 110 km de caves, à des profondeurs diverses ! Sous le projet, il existe ainsi 3 niveaux de caves à des profondeurs de 10 à 15 m sous la dalle basse du niveau bas. Les tracés de ces caves sont variables selon les niveaux, mais souvent les galeries d’un même niveau sont parallèles entre elles, avec des piédroits de 1.80 m de largeur pour les séparer. Les fondations constituées de pieux descendent à 30 m de profondeur, traversent des piédroits pour s’ancrer dans la craie.

La dernière raison provient d’un évènement qui a eu lieu en 1900 : l’effondrement d’une partie des caves Pol Roger. Le terrain s’était affaissé de 4 m, enfouissant des milliers de bouteilles. Les récents travaux ont permis de récupérer certaines de ces bouteilles. L’objectif a été de créer une aire de livraisons poids lourds sécurisée au-dessus de cette zone.

Un projet performant, un environnement exigeant… l’occasion pour SERUE Ingénierie et son département « structures » de déployer toute la palette de ses savoir-faire.

Le prix AMO 2018 : récompense un projet « fusionnel » entre AEA Architectes et la Maison FERBER (68).

©AIRDIASOL.RothanDSC_6421Toutes nos félicitations à notre partenaire AEA Architectes, basé dans l’Est de la France et sur Paris, qui vient de se voir récompenser à juste titre par le prix AMO 2018, dans la catégorie « le lieu le mieux productif ». Prix attribué pour son projet, sur lequel les équipes de SERUE Ingénierie ont eu plaisir à collaborer : un laboratoire culinaire (fabrication de chocolat, confitures et espace traiteur) pour la Maison Ferber à Niedermorschwihr (68).

Rappelons que l’Association AMO œuvre depuis 1983 pour améliorer les relations « complexes », le dialogue et la concertation entre Architectes et Maîtres d’ouvrage.

©AIRDIASOL.RothanDSC_6448L’univers de la construction est en pleine mutation : de nouveaux types de consultations décloisonnant les rôles de chacun, de nouveaux acteurs rejoignant le binôme historique architecte-maître d’ouvrage, la loi ELAN changeant la donne, sans parler de l’urgence écologique qui oblige à inventer de nouvelles manières de faire, et de l’économie du partage qui remet en cause certains modèles économiques et immobiliers…
L’association AMO s’est fixé pour objectif de promouvoir de meilleures pratiques et récompenser les projets les plus audacieux à la lumière de ces enjeux.

L©AIRDIASOL.RothanDSC_6444e prix AMO 2018 « le lieu le mieux productif » illustre une fois de plus les changements profonds qui s’opèrent entre Architecte et Maître d’ouvrage. Ce qui a marqué le jury, c’est la proximité de ces deux « artisans » qui partagent les mêmes valeurs.

On ne présente plus Christine Ferber, une femme passionnée, mondialement connue pour ses sublimes confitures. A force d’échanges, d’un dialogue nourrit et constructif avec le cabinet d’architectes, qui a sa propre sensibilité, les deux partenaires ont fait siennes les contraintes de l’autre, ses désirs, ses envies… pour arriver à un projet « fusionnel ».

A©AIRDIASOL.RothanDSC_6434u final, une écriture architecturale qui peut paraître minimaliste mais qui en y regardant bien déploie une multitude de détails, de matières, de lignes… à l’image d’une cuillère de confiture de Christine Ferber déployant une profusion de sensations en bouche.
Une construction en parfaite harmonie avec son environnement, où la Maison Ferber puise sa créativité et son énergie. Un bâtiment racé, fonctionnel, économe… où n’en doutons pas il fait bon y travailler.

SERUE Ingénierie a apporté au projet ses savoir-faire et son expertise en veillant à ne pas dénaturer le projet de l’Architecte et du Maître d’ouvrage. Ne ditons-pas que l’ingénierie parfaitement réussie, sait se montrer discrète !

Crédit photos : Maison Ferber et Airmégapix.
https://www.christineferber.com/

Consultez notre fiche réalisation

 

Un nouveau « nid » pour accueillir les griffons du 1er régiment d’infanterie basé à Sarrebourg.

Dans le cadre de la réhabilitation de l’atelier NTI1 du Quartier Cholesky sur le site du 1er Régiment d’Infanterie à SARREBOURG, le Ministère des Armées / Etablissement du Service d’Infrastructure de la Défense de Metz a confié à SERUE Ingénierie une mission de maîtrise d’œuvre complète ainsi que la mission d’Ordonnancement Pilotage et Coordination.

L’équipe de maitrise d’œuvre est pilotée par l’agence d’architectes D.R.L.W., associée également à GEOTEC et EURO SOUND PROJECT.

Le montant des travaux est estimé à 2,6 M€ HT pour une surface d’environ 1000 m² de construction neuve (déconstruction-reconstruction), 1700 m² d’existants et 700 m² d’espaces extérieurs.

L’enjeu majeur de cette opération est de préparer l’atelier existant à l’accueil des nouveaux blindés lourds sur roues dénommés Griffon ou VBMR (Véhicule Blindé Multi-Rôles). La réhabilitation de l’atelier et de ses abords devra répondre aux exigences spécifiques de maintenance de ces véhicules modernes, dans de bonnes conditions de travail, en cohérence avec les activités préexistantes.

Le projet s’est articulé autour de cinq objectifs prioritaires :

  1. Créer une architecture adaptée et intégrée au site.
  2. Réaliser des locaux et des équipements très fonctionnels (extension de plain-pied, entrée vitrée, articulation autour de deux circulations).
  3. Offrir un environnement de travail optimisé et sécurisé (bonne luminosité naturelle, régulation de l’acoustique des grands volumes, évacuation fluide en cas d’incident).
  4. Proposer des espaces extérieurs clairs (optimisation des dénivelés existants, création d’un nouveau parking à proximité).
  5. Garantir le budget du projet dans le respect du programme et de la qualité environnementale demandés (rénovation thermique de l’enveloppe existante).

On peut faire un centre de conditionnement d’œufs frais, sans faire d’omelette : la preuve BURELAND à Brumath.

Les producteurs Alsaciens et Lorrains, au travers de leur marque emblématique BURELAND, investissent dans un nouveau centre de conditionnement d’œufs frais, sur la plateforme départementale d’activités de Brumath (Bas-Rhin).

Le groupement a choisi SPHERE CONCEPT PARTNERS en tant que contractant général pour la conception, la réalisation et la livraison « clé en main » de ce projet.

Cette opération dans le milieu agroalimentaire comprend pas moins de 3 800 m² de locaux industriels à température contrôlée, 700 m² de halls de stockage sur rack des produits d’emballage et environ 500 m² de locaux administratifs, ce qui en fera le nouvel outil de travail ultramoderne du groupe.

Avec ses 20 lignes de conditionnement, ses convoyeurs autonomes et ses robots de palettisation, ce seront 170 millions d’œufs par an qui transiteront dans ce centre de conditionnement de dernière génération.

Les missions confiées à SERUE Ingénierie dans l’élaboration de ce projet sont de deux ordres :

En amont :

  • le pré-dimensionnement et la conception de la charpente poutres reconstituées sondées adaptées aux contraintes d’exploitation (35 m de portée sans poteaux intermédiaires),
  • l’analyse et l’exploitation du rapport géotechnique pour l’optimisation de la conception de l’infrastructure,
  • la préconception des lots fluides, chauffage – ventilation – climatisation, électricité ainsi que le lot VRD.

En aval :

  • l’établissement des plans d’exécution de l’ensemble des ouvrages en béton armé de l’opération.

BURELAND_Illust#Cette plateforme de conditionnement doit être opérationnelle fin 2018 et n’en doutons pas tout se fera sans casser d’œufs !

À Entzheim (67), l’enseigne LIDL voit grand, avec l’extension et la modernisation de son entrepôt qui en fera l’un des plus importants de France.

SERUE Ingénierie s’est vu confier les études d’exécution et de pré dimensionnement par EIFFAGE CONSTRUCTION, dans le cadre de l’extension et la modernisation de la plateforme logistique de LIDL à Entzheim.

Ce gigantesque chantier consiste en l’extension de 20 000 m² de la base logistique pour atteindre une surface totale de 52 000 m² sur une surface de terrain de 15 hectares, ce qui en fera le plus gros entrepôt de France.

Le coût global des travaux est estimé à 35 millions d’euros.

Les travaux ont démarré au printemps 2016 pour une durée de 2 ans. Les travaux de gros œuvre devraient s’achever en septembre 2017, il restera alors à réaménager l’intérieur de l’entrepôt.

Le chantier qui prévoit également la rénovation des installations existantes s’achèvera par l’aménagement de 30 quais de chargement supplémentaires et de nouvelles chambres froides destinées au stockage des produits frais.

Les parkings seront également réaménagés de façon à accueillir :

  • 250 voitures, dont 40 places seront réservées pour les visiteurs,
  • 45 poids lourds.

Outre l’ampleur du gabarit de l’entrepôt, les spécificités du site ont rendu ce projet complexe à mener au plan technique, en raison notamment de la présence du double pipe-line sur la parcelle à acquérir restreignant son urbanisation et imposant un recul de 15 m de part et d’autre de son axe pour implanter le bâtiment.

 

Prêt à conquérir le marché français, SOJINAL ALPRO agrandit son usine à ISSENHEIM (68)

Le leader français de la production de lait de soja, SOJINAL ALPRO, investit plus de 50 millions d’euros à Issenheim.

Les missions de SERUE Ingénierie comprennent le dimensionnement préalable puis l’établissement des plans d’exécution de coffrage et d’armatures de l’ensemble des ouvrages en béton armé de l’opération :

  • mur de soutènement le long de la Lauch,
  • fondations, longrines, fosses et autres caniveaux du nouveau bâtiment de production de près de 7 000 m² en charpente métallique,
  • locaux techniques, gaines ascenseurs et cages d’escaliers de ce nouveau bâtiment de production,
  • massifs de fondation de l’ensemble des cuves du process de capacité comprise entre 80 et 150 m3,
  • radier général sur inclusions rigides du transtockeur de 117 m en longueur, 39 m en largeur et 23 m en hauteur, reprenant une charge répartie équivalente de 10 tonnes/m²,
  • fondations et voiles périphériques de 10 m de hauteur du stockage palettes de 325 m² (6000 palettes stockées),
  • fondations, longrines et fosses du bâtiment, traitement d’eau en charpente métallique,
  • massifs de fondations des deux cuves de 600 m3 du traitement d’eau.
Visuel_Moniteurv0

Vu dans le Moniteur : SERUE au rendez-vous du bâtiment numérique.

SERUE Ingénierie a eu droit aux honneurs de la presse nationale avec un bel article du MONITEUR dans son n°203 de février 2015.

Le journaliste Paul Falzon a retracé le parcours de la société fondée en 1965, qui fête cette année ses 50 ans et qui a vu se succéder déjà 3 générations de dirigeants.

Au fil du temps, SERUE a façonné le Strasbourg d’aujourd’hui avec des constructions emblématiques : le réseau de tramway, le Parlement européen, la gare TGV,… sans parler de très nombreux bâtiments dans toute la région Est. Autant de belles références à porter au crédit de ce bureau d’études régional.

L’année dernière, une nouvelle équipe de dirigeants a repris le flambeau : Martial DEBOEUF comme Président et Thierry SCHMITT au poste de Directeur Général.

Le nouveau tandem de tête s’inscrit dans la continuité de leurs prédécesseurs, tout en apportant des inflexions pour s’adapter aux nouvelles attentes des Maîtres d’ouvrage et faire face à une concurrence exacerbée.

  • Le capital a été ouvert aux cadres de l’entreprise, ce qui confère à SERUE Ingénierie une totale indépendance dont elle est très fière.
  • Une démarche de Lean Management a été engagée avec l’assentiment de l’ensemble des salariés pour gagner encore en efficacité. Démarche industrielle encore peu usitée dans le monde de l’ingénierie.
  • Développer le BIM (le bâtiment numérique) qui est pour ses jeunes dirigeants l’avenir de l’ingénierie. Dans ce domaine SERUE Ingénierie a sans conteste une longueur d’avance sur ses concurrents.

Malgré une conjoncture morose, mais avec un portefeuille de clients bien équilibré entre Maitres d’ouvrage publics et privés. Martial DEBOEUF le nouveau Président reste serein et confiant dans les atouts de SERUE Ingénierie.

fotolia_64895016

Des roselières en charge de l’épuration des eaux industrielles du papetier SCA, pour son usine de Kunheim (Bas-Rhin).

Sur ce projet, SERUE Ingénierie a assuré une partie des études et la maîtrise d’œuvre.

Ce site industriel appartient au Suédois SCA, un des géants mondiaux du secteur de l’hygiène, plus connu par le grand public avec ses marques LOTUS, MOLTONEL, OKAY…

L’usine de Kunheim est un important site de production et abrite aussi le centre de recherche européen du groupe.

La société, très soucieuse de l’environnement, a engagé ses usines européennes dans un programme de réduction des déchets, de consommation d’énergie et ainsi anticiper les nouvelles directives européennes sur les émissions de déchets industriels qui vont rentrer en vigueur en 2017.

L’entreprise a opté pour une solution originale pour traiter ses eaux usées qui a nécessité 3 ans d’études et un investissement de près de 2 millions d’euros : une lagune artificielle plantée de plus 40.000 pieds de roseau, une première dans l’industrie papetière en France.

Ce dispositif complétera l’actuelle station d’épuration, physico-chimique et viendra s’intercaler entre celle-ci et le point de rejet sur le Rhin. Il agira comme un filtre supplémentaire et permettra de clarifier l’eau avant son rejet dans le fleuve.

L’installation a nécessité le déboisement d’environ15 hectares de forêt rhénane, mais seul 50 % de la surface sera transformée en lagune inondée. Une parcelle équivalente à proximité sera reboisée.

La méthode est 100% naturelle. La lagune est inondée en permanence par 5 cm d’eau usée. L’eau est filtrée à travers des couches de graviers (80 cm) qui viennent piéger les matières en suspension  biodégradables. Celles-ci sont digérées par les racines des roseaux. L’installation aura une capacité de 3000 m2 par jour.

KS_TOOLS_reportage au sol-11/2013

Plate-forme logistique de Brumath (67) : KS TOOLS se donne les outils à la hauteur de ses ambitions en France

La société KS Tools distribue du matériel et outillage destinés aux professionnels.

Le site d’Haguenau n’était plus en adéquation avec le développement de la société et

KS Tools a fait construire un nouveau site basé à Mommenheim, près de Brumath. C’est l’un des premiers projets de la plate-forme départementale d’activités de la Région de Brumath.

  • Aménagement des bureaux et showroom (2 500 m2).
  • D’un hall de destockage (6 000 m2 + 1 000 m2 en mezzanine).
  • D’une zone de préparation de commandes.
  • De locaux sociaux (900 m2).
  • D’installations de Sprinklage et d’un réservoir.

 Le déménagement s’est déroulé en 2 phases pour maintenir l’activité malgré le basculement d’un site sur l’autre. La 3ème phase sera d’accroitre la capacité du site de 1 800 m2 supplémentaires.

 Le nouveau site de KS Tools a permis l’installation d’un système de stockage automatique pour bacs ou plateaux intégrant en un seul produit les rayonnages, les machines et le logiciel de gestion du magasin.

Photos-Mars_0011

L’usine MARS de Haguenau marche à toute vapeur !

Raccordement de l’usine « MARS » de Haguenau (67) à un réseau de chauffage urbain

Dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles, d’augmentation des prix de l’énergie et dans un souci de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la société MARS CHOCOLAT France a missionné le groupement ENERSICO pour la mise en œuvre d’un réseau de chaleur, permettant l’interconnexion de l’usine MARS au CVE (Centre de Valorisation Energétique) de Schweighouse sur Moder (67).

Cet ensemble se substitue à la production de chaleur sous forme de vapeur, assurée à ce jour par des chaudières GAZ. La mise en service du réseau de chaleur évite le rejet annuel de près de 8 000 tonnes de CO2.
La récupération de la vapeur produite par le CVE permet une réduction significative de la consommation en énergies fossiles du site en valorisant les ressources locales, mais aussi renforce l’indépendance énergétique de l’usine.

Le nouveau réseau est un réseau vapeur surchauffée. Il est alimenté à partir de la sortie chaudière du CVE à 31 bar et 330°C.