Le Groupement ENDURANCE choisi par la Métropole du Mans pour déployer son réseau CHRONOLIGNES

Pour répondre à cet appel d’offre, un groupement de spécialistes a été constitué du nom d’ENDURANCE en référence aux 24 heures du Mans avec SERUE Ingénierie comme mandataire.

image006Sa mission, développer le réseau de Transports Collectifs en Site Propre (TCSP) en prenant compte le réseau mix actuel, tramway, BHNS, bus déjà très élaboré. Comment allez plus loin dans la qualité de service, mieux desservir certains quartiers et en profiter pour requalifier certains espaces urbains ?

Dans le cadre de sa politique de développement des transports en commun, à partir des années 2008-2009, Le Mans Métropole a souhaité étendre son réseau de transport en commun en site propre. Une extension de la ligne de tramway longue de 3,4 km a ainsi été réalisée depuis la Préfecture jusqu’à Bellevue-Hauts de Coulaines. Cette extension, en connexion avec la branche Espal, constitue désormais la deuxième ligne de tramway (T2) inaugurée en 2014.

Le challenge : inscrire notre projet dans l’existant.

Deux lignes de tramway qui ont restructuré la Métropole du Mans
image015# La première ligne de tramway (T1), mise en service fin 2007 pour sa branche allant vers L’Espal, a été la première étape du projet de réseau de transport en commun en site propre de l’agglomération Mancelle.
Cette ligne T1 a connu dès la première année un véritable succès commercial et a entraîné une augmentation de la fréquentation sur l’ensemble du réseau de transport en commun de 40 %.

Avec un tracé de 15,4 km du nord-ouest au sud et ses 29 stations, ce projet de transport a été un véritable projet d’aménagement urbain qui a contribué à redessiner la ville tout en ressoudant des quartiers au cœur de ville, du pôle d’excellence sportif au quartier Université.

 Création en 2016 d’une ligne BHNS en complément du réseau existant.
Une ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) a été mise en service en 2016 ; elle complète le réseau de Transport Collectif en Site Propre. D’une longueur de 7,2 km dont 4 km en site propre, cette troisième ligne de TCSP « TEMPO » dessert 14 stations entre la gare du Mans et le sud de la ville d’Allonnes.

Desservant les grands équipements de l’agglomération, les deux lignes de tramway et le BHNS permettent un désenclavement des trois quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville.

Un nouveau réseau de TCSP qui par la même occasion redessine la ville. image016#
Ces trois lignes de transport en site propre assurent un service public de transport urbain de qualité. Elles ont participé également à l’aménagement d’espaces publics majeurs de l’agglomération tels que la gare du Mans restructurée en Pôle d’Échanges Multimodal (PEM), la place de la République, le quartier Saint-Martin De Pontlieue ou encore la place Des Jacobins.

En parallèle, un plan de circulation ajusté a été mis en œuvre permettant un partage de l’espace public entre les différents modes de transport. L’objectif est de favoriser le développement des modes doux, contribuer au désengorgement de la circulation générale, réduire la pollution atmosphérique et les nuisances sonores afin d’améliorer la qualité de vie en ville.

Ces projets s’inscrivent pleinement dans la politique de développement durable menée par la Métropole ; ils contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique et à la réduction des gaz à effet de serre comme le démontre le bilan CO2.
Ils s’intègrent également dans les objectifs du Plan Local d’Urbanisme communautaire (PLU) de janvier 2020.

Le cahier des charges
À ce stade du projet sont envisagées les hypothèses suivantes :

  • une fréquence en heure de pointe de 10 à 15 minutes,
  • une amplitude horaire de 6 h et 23 h, sauf pour la C6,
  • une fréquence du samedi après-midi aussi forte qu’un après-midi de semaine, sauf pour la C6,
  • des horaires de petites vacances scolaires proches voire similaires à un jour de semaine scolaire, sauf pour la ligne C6,
  • une offre le dimanche.

image017#Des véhicules facilement identifiables
Comme pour la ligne TEMPO, « CHRONOLIGNE » sera une marque. L’image du véhicule pourrait se rapprocher de celle de la ligne TEMPO avec les mêmes codes couleurs. L’identification visuelle de la ligne permet immédiatement de l’associer à une ligne à haut niveau de service :

  • forte fréquence
  • forte amplitude
  • plus rapide
  • plus confortable

L’acquisition du matériel roulant n’est pas incluse dans le périmètre du marché de maîtrise d’œuvre générale. Néanmoins le MOEG devra intégrer les contraintes techniques et dimensionnelles du parc de véhicules de LMM pour concevoir son projet.

Pertinence du tracé des CHRONOLIGNES image004
Le tracé des CHRONOLIGNES reprend majoritairement le tracé des lignes existantes L4, L5 et L6 :

  • CHRONOLIGNE 4 (C4) : Bellevue – Hauts de Coulaines <> Gares <> Saint-Georges / Saint Joseph
  • CHRONOLIGNE 5 (C5) : Gazonfier – Douce Amie <> République / De Gaulle <> Oasis – Centre des expositions
  • CHRONOLIGNE 6 (C6) : République <> Lycée Sud <> Saint-Martin

L’ensemble représente une longueur totale de près de 30 km.

Ces tronçons de lignes de bus accueillent déjà près de 44 % de la fréquentation du réseau bus (hors tramway). Or, certains tronçons sont notablement perturbés aux heures de pointe par la circulation générale sur les principaux axes et carrefours.

En complément des deux lignes de tramway et de la ligne TEMPO, les trois CHRONOLIGNES permettront de terminer la desserte de tous les quartiers denses de l’agglomération, des grands équipements et des grands générateurs de déplacements, comme :image003

  • la Caisse Primaire d’Assurance Maladie,
  • la gare centrale,
  • les lycées Sud et Funay,
  • les centres de formation,
  • les Mutuelles du Mans Assurances,
  • le centre des expositions
  • et le centre-ville de Coulaines.

À l’horizon 2022, selon les estimations, les deux lignes de tramway, la ligne TEMPO et les trois CHRONOLIGNES devraient représenter 85 % des fréquentations du réseau total.

image005Le choix de ces CHRONOLIGNES va également permettre de réaliser une requalification urbaine de façade à façade sur des axes stratégiques, tels que la rue de Sablé et l’avenue Olivier Heuzé, la rue Chanzy et l’avenue Léon Bollée, ou encore l’avenue Jean Mac et le boulevard Nicolas Cugnot.

Un très beau projet en perspective et un excellent travail d’équipe. Un grand merci à nos partenaires :

  • CERAMIDE, agence ingénieurs et paysage
  • CETRAC Ingénierie
  • PAUME villes, paysages et mobilité
  • TRANSITEC, optimiseurs de mobilité

L’occasion pour notre équipe de SERUE Ingénierie de partager nos savoir-faire en matière d’infrastructures de transport et s’enrichir d’une nouvelle expérience. Un projet qui s’inscrit dans l’espace et le temps où il faudra faire preuve d’Endurance !

image006