Extension du site POL ROGER à Épernay : une occasion de démontrer tout notre savoir-faire en matière de structures.

On peut déboucher le champagne ! L’important projet d’extension du site de production des Champagnes Pol Roger situé au cœur d’Épernay, le berceau de la Maison champenoise est en phase de concrétisation.

Alors que beaucoup d’Vue briques sans câblesautres Maisons de Champagne ont délocalisé leur site de production en périphérie de la ville, Pol Roger a fait le choix fort de rester au centre d’Épernay.

Le projet comprend la construction d’un nouveau bâtiment sur 4 niveaux, avec 2 niveaux enterrés partiellement. Il comprend également l’extension d’un bâtiment existant ainsi que des adaptations dans les bâtiments d’origine permettant le fonctionnement harmonieux dans le futur des parties anciennes avec les parties neuves.

D’un point de vue structurel, ce projet pourrait apparaître comme très simple au premier regard, puisqu’il s’agit d’une structure classique poteaux-poutres en béton armé. La réalité est bien plus exigeante et ce pour 3 raisons principales :

Pol-Roger_photos

Tout d’abord les charges d’exploitation à reprendre et les portées à franchir sont loin d’être courantes, notamment en raison des besoins de stockage de palettes. Quand dans un bâtiment de bureau les charges d’exploitation à appliquer sont de 250 kg/m², pour ce projet elles sont comprises entre 2 et 5 tonnes au m2. Mécaniquement les structures porteuses ont des dimensions revues à la hausse : dalles épaisseur 35 cm, poteaux de dimensions 60 x 120 cm, poutres de dimensions 60 x 125 cm ou encore longrines de redressement de hauteur 215 cm !

La seconde raison provient du sous-sol de la ville. Les rues de la commune d’Épernay représentent un tracé long de 130 km alors que l’on recense en même temps 110 km de caves, à des profondeurs diverses ! Sous le projet, il existe ainsi 3 niveaux de caves à des profondeurs de 10 à 15 m sous la dalle basse du niveau bas. Les tracés de ces caves sont variables selon les niveaux, mais souvent les galeries d’un même niveau sont parallèles entre elles, avec des piédroits de 1.80 m de largeur pour les séparer. Les fondations constituées de pieux descendent à 30 m de profondeur, traversent des piédroits pour s’ancrer dans la craie.

La dernière raison provient d’un évènement qui a eu lieu en 1900 : l’effondrement d’une partie des caves Pol Roger. Le terrain s’était affaissé de 4 m, enfouissant des milliers de bouteilles. Les récents travaux ont permis de récupérer certaines de ces bouteilles. L’objectif a été de créer une aire de livraisons poids lourds sécurisée au-dessus de cette zone.

Un projet performant, un environnement exigeant… l’occasion pour SERUE Ingénierie et son département « structures » de déployer toute la palette de ses savoir-faire.