Grand Magasin Primark au centre-ville de Strasbourg (67)

SERUE Ingénierie assure la mission de maîtrise d’oeuvre relative aux structures de ce projet.

Haut lieu de commerce du centre-ville de Strasbourg, le magasin Printemps a fait peau neuve avec une façade moderne en verre et en aluminium, ce qui a permis de valoriser tout le site de l’ilot Kellermann.

Une seconde phase de travaux est entamée avec la construction d’un ensemble immobilier mixte constitué d’un grand magasin de centre-ville se déployant sur 4 niveaux sur une surface totale 8100 m2, de logements en attique de 850 m2 et d’un parking souterrain de 164 places, d’une surface de 6500 m2.

La construction de cet ensemble a impliqué la démolition du parking existant, datant des années 60, situé le long du quai Kellermann.

Le nouveau parking sera composé de 3 niveaux enterrés, situés sous le niveau de la nappe phréatique.

Cette contrainte implique la réalisation d’un cuvelage composé de parois moulées pour les soutènements périphériques, la réalisation d’un bouchon injecté pour les travaux de la phase provisoire et la réalisation d’un radier général de fondation.

Extension et restructuration du Collège Robert Schumann à Benfeld (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que les missions exécution en tant que bureau d’études techniques Electricité – Chauffage Ventilation Climatisation et V.R.D. ainsi que la mission de coordonnateur Sécurité des Systèmes Incendie.

Le projet d’extension du collège se cale sur le site au nord, par la création de volumes architecturalement identifiés : côté ouest la salle polyvalente et le CDI composent une volumétrie de signal, côté est le volume plus bas se réfère à l’échelle urbaine environnante plus basse. L’identification des deux volumes crée une faille donnant directement sur le hall. Cette composition construit un signal du domaine public et des apports de lumière intéressants sur le hall.

Le collège est équipé d’un système de Gestion Technique du Bâtiment, avec report sur un poste informatique de supervision, assurant les fonctions suivantes :

  • gestion automatique de l’éclairage, avec détection de présence et gradation des luminaires en fonction de la luminosité, et possibilités de dérogation afin de permettre aux utilisateurs de conserver la maîtrise de leur ambiance lumineuse en fonction des activités,
  • pilotage des brise-soleils orientables, selon les données issues d’une station météo, afin d’éviter les surchauffes en période estivale et optimiser les apports solaires,
  • report des alarmes techniques et visualisation des données de comptages,
  • commandes automatiques et manuelles des installations d’éclairage extérieur,
  • visualisation et commandes des installations de chauffage (chaufferie, sous-stations), et de ventilation (CTA),
  • gestion des périodes d’occupation et inoccupation du bâtiment, avec actions sur les équipements d’éclairage, BSO, chauffage, ventilation.

Restructuration d’un ancien silo à grain en « MAISON UNIVERSITAIRE INTERNATIONALE » (M.U.I.) à Strasbourg

SERUE Ingénierie assure la mission de maîtrise d’oeuvre relative aux structures de ce projet au sein du groupement de conception – réalisation.

Construite en 1934 par les architectes UMBDENSTOCK et WEBER dans le plus pur style des années 30, l’ancienne tour SEEGMULLER sur la presqu’île André Malraux fait partie du patrimoine architectural des strasbourgeois.

Composante de l’opération CAMPUS, le projet concerne la restructuration de la tour en vue d’y aménager 170 logements.
La surface habitable prévue sera de 3 640 m2. La tour restructurée accueillera également les services internationaux de l’Université de Strasbourg.
Un hall commun aux fonctions d’hébergement et d’accueil universitaire
comprendra l’accueil et une cafétéria.

Le projet nécessite de déconstruire la structure centrale de la tour (correspondant aux anciens silos) et de construire un nouveau noyau en béton connecté aux structures existantes, de façon à mettre le bâtiment en conformité avec la règlementation parasismique actuelle. Puis de créer en rez-de-chaussée une extension de 300 m2 pour installer une partie des services universitaires, ainsi qu’au premier étage pour des locaux communs liés à l’hébergement.