Ftransport05

Gare LORRAINE TGV Construction d’un pôle multimodal des transports

SERUE Ingénierie a assuré une mission d’Ordonnancement, Planification et Coordination ainsi que la Direction et l’Exécution des travaux de l’ensemble des lots, y compris les lots architecturaux.

Le bois a été utilisé à l’intérieur comme à l’extérieur et donne à cette construction très sobre un aspect chaleureux. Le bâtiment principal, de 70 m de long sur 14 de large pour 7 m de haut, est une structure métallique. Il est entièrement habillé de chêne sur les parties non vitrées. A l’intérieur, on retrouve du bois au plafond et sur les murs.

Un auvent couvre la rampe et les escaliers d’accès aux quais, ainsi que la passerelle menant aux ascenseurs. Ce dispositif permet à l’ensemble des usagers de circuler en permanence à l’abri des intempéries.

La gare est équipée d’un plancher chauffant et d’une climatisation réversible. Elle est vitrée en partie basse et une structure en polycarbonate laisse passer la lumière en partie haute.

Les parkings accueillent environ 900 voitures ; ils ont été densément arborés. Les eaux de ruissellement sont recueillies dans un collecteur général après avoir été traitées dans un séparateur d’hydrocarbures. Les eaux usées sont traitées par un filtre à sable avant de rejoindre le même collecteur, qui se rejette dans le bassin d’orage de la ligne TGV. Les eaux retournent ensuite dans le milieu naturel par infiltration.

La principale difficulté du projet a été de travailler en site ferroviaire, avec des consignations de l’alimentation des caténaires à chaque intervention à proximité de la ligne TGV Est Européen en construction ou en essai.

Fiche_2008_OK.qxp

Aménagement d’un pôle multimodal des transports Gare TGV de Strasbourg (67)

SERUE Ingénierie a une mission d’Ordonnancement, Planification et Coordination ainsi que Système de Sécurité Incendie.

Pour ces deux missions, SERUE Ingénierie s’est vu confier un rôle transversal sur l’ensemble des projets :

  • le réaménagement de la place de la Gare sous maîtrise d’ouvrage CUS,
  • la transformation de la station profonde du tramway et de la galerie commerciale sous maîtrise d’ouvrage CTS,
  • le réaménagement d’un troisième tunnel sous les voies ferrées pourl’accueil des usagers,
  • sous maîtrise d’ouvrage SNCF,
  • et enfin la restructuration de la gare de Strasbourg pour l’accueil du TGV Est Européen et la création d’un hall des transports, vaste pôle d’échange multimodal entre les trains, les tramways, les bus, les taxis, les vélos, les piétons et les voitures. Le maître d’ouvrage de ces travaux était la SNCF.

La principale difficulté de la mission a été le maintien de l’ensemble des fonctions de la place et de la gare pendant toute la durée des travaux (Strasbourg est la plus grande gare de train de banlieue de province).

À cela, il faut ajouter la multiplicité des acteurs intervenants sur des projets d’une telle complexité.

Il a fallu notamment assurer en permanence une bonne fluidité d’accès piétons à la gare, par des allées de 4m de large minimum, de même pour les accès à la station profonde du tramway. La desserte des hôtels et des commerces a également été prise en compte.

Ftransport01

Projet d’un Transport Routier Guidé sur la RN4 entre Wasselonne et Strasbourg

SERUE Ingénierie dirige le groupement de maîtrise d’oeuvre élaborant les études préliminaires, l’avant-projet et l’étude d’impact.

La multiplicité des acteurs en est la principale complexité :

  • compétence des communes pour la traversée des villages,
  • de l’état pour les tronçons empruntant la RN4,
  • de la Communauté Urbaine de Strasbourg pour la partie urbaine,
  • le Conseil Général du Bas-Rhin pour la maîtrise d’ouvrage du projet.

Les interfaces avec le réseau de cars interurbains en service posent également des difficultés compte tenu du grand nombre d’exploitants.

Les études portent également sur la comparaison de différents modes de transport (ferré, sur pneus, à guidage immatériel).

Les aspects circulation et socio-économique étant prépondérants pour assurer la faisabilité de l’opération, ils font l’objet de nombreuses simulations informatiques.

Cette réflexion nous a mené à conduire une analyse juridique permettant de préciser l’organisation de la maîtrise d’ouvrage pour assurer le bon déroulement du projet, aussi bien pour sa réalisation que pour son exploitation.