Trans_Tram_Reims 1

Réalisation des deux premières lignes du tramway de l’agglomération rémoise

 SERUE Ingénierie assure une mission d’élaboration des plans d’Exécution de l’Infrastructure. Cette mission comprend les plans :

  • d’assainissement des eaux pluviales de multitubulaire et de réseaux secs secondaires (éclairage public, etc.),
  • de terrassement et de béton de fondation de la plate‐forme,
  • de nivellement des espaces traversés, de façades à façades,
  • de revêtement et de calepinage.

La communauté urbaine de Reims Métropole a confié la réalisation du projet à un concessionnaire, Mobilité Agglomération Rémoise (MARS). MARS a sous traité à des groupements d’entreprises la réalisation des travaux. SERUE Ingénierie intervient en tant que sous traitant du sous groupement Génie Civil.

Le tracé d’orientation Nord-Sud, permet de relier la gare Champagne Ardenne TGV au centre de Reims, en desservant les hôpitaux, les universités, le stade et divers équipements sportifs, l’hippodrome, les grandes cités d’habitat social, les commerces du centre, la cathédrale, le théâtre, la mairie, etc.

Lors du passage aux abords de la cathédrale, l’alimentation électrique du tramway se fait grâce à la technique de l’alimentation par le sol, qui permet de s’affranchir de la ligne aérienne de contact.

Une grande attention a été portée à la qualité des aménagements proposés, avec une place importante réservée à la pierre naturelle, aux plantations et aux espaces verts. C’est ainsi que la plate-forme est engazonnée sur 70% de sa surface, ce qui en fait un des tramways les plus “verts” de France !

Les travaux du tramway sont l’occasion de profonds réaménagements de l’espace public pour intégrer les modes de déplacements doux (piétons, vélos…). Certaines places ont également été réaménagées. La plus exemplaire est la place de la Gare, qui a été entièrement repensée, avec notamment la création d’une trémie pour les véhicules, afin de dédier entièrement la place aux piétons et aux vélos.

Trans_Tram_Mulh_1

Extension du tramway d’interconnexion de l’agglomération mulhousienne

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que le mandat du groupement d’ingénierie. Le contrat intègre la synthèse et la coordination des déviations de réseaux ainsi que la mission Ordonnancement – Pilotage – Coordination en phases Etude et Travaux.

Le projet d’extension de la ligne 1 du tram-train de l’agglomération mulhousienne consiste en la création de 1,6 km de nouvelle ligne entre la station terminus provisoire «Rattachement» et le futur terminus «Châtaignier». Deux autres stations sont réalisées : «Tuilerie» et «Saint Nazaire».

Au final, ce sont quelques 50000m2 d’espace public qui ont été réaménagés dans le cadre du projet. Il s’agissait d’une part de fondre cette nouvelle ligne dans l’écrin de verdure existant et créé, et d’autre part de valoriser les espaces traversés. Pour ce faire, le recours important à l’engazonnement de la plate-forme a été privilégié ; ce qui surligne l’installation mais sans ostentation.

La volonté des partenaires liés à ce projet a été de traiter les zones traversées avec la même qualité que pour le reste du réseau. Les objectifs de développement durable ont guidé la conception. C’est ainsi qu’un puits de captage d’eau alimente le réseau d’arrosage automatique de la plate-forme. Ce dispositif évite les raccordements au réseau d’eau potable habituellement utilisés.

Une autre difficulté du projet réside dans la multiplicité des intervenants : le SITRAM est maître d’Ouvrage avec comme mandataire la SERM. La nouvelle infrastructure tramway est exploitée par SOLEA et les voiries sont rétrocédées à la Ville de Mulhouse qui en assure l’entretien. Notre objectif a été de permettre à tous de travailler ensemble de façon à ce que le projet soit une réussite.

Trans_Tram_Stras 1

Extensions du tramway de l’agglomération strasbourgeoise (67)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que le mandat du groupement d’ingénierie (GETAS). Le contrat intègre la synthèse et la coordination des différents intervenants sur le projet, la maîtrise d’oeuvre des déviations de réseaux d’assainissement et d’éclairage public, des ouvrages d’art, des locaux techniques, de la plate-forme et de la multitubulaire, ainsi que la mission Ordonnancement – Pilotage – Coordination en phases Etude et Travaux.

Les extensions des lignes B, C, D et la création de la ligne E du tramway de l’agglomération strasbourgeoise ont été inaugurées entre fin 2007 et début 2008. Les prolongements ont permis de desservir de nouveaux quartiers (Esplanade, Neudorf, Neuhof, le quartier Européen et la Robertsau) ou des nouvelles communes (Ostwald et Lingolsheim).

La création de la ligne E a créé un maillage complet du réseau tramway puisque cette ligne ne dessert pas par le noeud historique du réseau, la place de l’Homme de Fer. Ce maillage organise des stations d’échanges entre les différentes lignes,
constitué de « triangles » ferroviaires aux stations Etoile, Landsberg et République, qui s’ajoutent à Homme de Fer.

La réalisation de ce réseau maillé a été la principale difficulté du projet puisqu’il a fallu poser des embranchements ferroviaires sous exploitation, en échelonnant ces réalisations au cours des différentes périodes estivales du projet pour minimiser le nombre de lignes de tramway impactées par les travaux.