©AIRDIASOL_Rothan_DSC8487_2

Maison de retraite « La Voûte Etoilée » à Bischheim (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet en tant que bureau d’études techniques Structures – Electricité – Chauffage Ventilation Climatisation, V.R.D. et la mission de coordonnateur Sécurité des Systèmes Incendie.

La Maison de Retraite « La Voûte Etoilée » a été construite en 1993 pour accueillir les résidents en hébergement permanent et dans trois chambres d’hébergement temporaire. Les résidents bénéfi cient d’un service de qualité.

Le maitre d’ouvrage souhaitait offrir un meilleur confort aux résidents et augmenter la capacité d’accueil, il a donc été réalisé :

  • la création d’une unité Alzheimer de 14 lits,
  • la création d’une unité pour personnes dépendantes de 17 lits.

Cette extension de 1471 m2 reste en relation avec le bâtiment existant par la transformation de locaux de liaison. L’extension constitue la phase 1 de l’opération. Des sheds ont été installés en toiture.

Concernant la phase 2 les éléments suivants ont été réalisés :

  • restructuration de la cuisine,
  • réorganisation des locaux de service,
  • amélioration des performances énergétiques de l’existant par le traitement de la ventilation et de la chaufferie,
  • mise à niveau de la sécurité incendie de la totalité de l’ensemble immobilier incluant la crèche et le parking.
CHU_11-13_Pers_IRC_2#

Plateau technique du futur Institut Régional du Cancer (I.R.C.) de Strasbourg (67)

SERUE Ingénierie assure la réalisation de tous les plans d’exécution du gros oeuvre, dont les structures de confinement des équipements radioactifs.

Le site de l’hôpital de Hautepierre à Strasbourg a été choisi pour accueillir le nouvel Institut Régional du Cancer dont le chantier va s’étaler sur trois ans.

Ce projet d’environ 30 000 m2, est porté conjointement par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), grande institution publique et, le Centre de lutte contre le cancer Paul-Strauss, établissement privé à but non lucratif assurant une mission de soins, de recherche et de formation.

L’IRC hébergera les activités du centre Paul-Strauss ainsi qu’une partie desactivités de cancérologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Cette structure, de 161 lits en hospitalisation complète et 70 places en hôpital de jour, avec des « bunkers » de radiothérapie en rez-de-chaussée, ne comprendra cependant pas de bloc opératoire, ni d’équipement d’imagerie.

Du point de vue structures, le bâtiment se compose d’une poutre-échelle en façade Nord sur 3 niveaux appuyée sur des murs en épis octogonaux espacés régulièrement aux niveaux inférieurs.

Le bunker est constitué de voiles jusqu’à 190 cm d’épaisseur et de dalles de 200 cm de hauteur.

Le bâtiment est doté de 4 imposants patios amenant la lumière jusqu’au coeur du bâtiment.

Pour la partie chirurgie, l’IRC s’appuiera sur les services logistiques et médicotechniques des Hôpitaux Universitaires.

@ Architecture Groupe-6 image Laurent Perreau

 

F - Panneau 01 A3

Etablissement psychiatrique à Strasbourg-Cronenbourg (67)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que les missions EXE, Ordonnancement, Pilotage et Coordination (OPC), Coordination des Systèmes de Sécurité Incendie (CSSI), Haute Qualité Environnementale (HQE), et calcul des Coûts d’Exploitation et de Maintenance.

Sur environ 10 000 m², ce projet consiste en la réalisation d’un ensemble de bâtiments regroupant : 140 lits, une zone d’accueil, une zone administration, un restaurant pour le personnel, un parking extérieur, un parking en sous-sol de 58 places et une zone de livraison en sous-sol.

Deux objectifs ont présidé à l’implantation de la construction :

  • Adapter chaque façade du projet à l’espace public qui le borde.
  • Dégager une réserve foncière qui sera aménagée en parc et pourra recevoir potentiellement une extension.

Le projet se décompose en deux parties :

  • l’hospitalisation sous la forme d’une nappe horizontale en rez-de-chaussée avec un étage partiel ;
  • les locaux ouverts au public contenus dans une barrette sur deux niveaux.

L’hospitalisation comprend les quatre unités de psychiatrie générale et la gérontopsychiatrie. Elle est organisée de façon concentrique autour de jardins intérieurs, protégés des regards extérieurs. Les locaux ouverts au public comprennent : l’accueil, l’administration, les locaux communs au rez-de-chaussée, les consultations et les PC médicaux avec l’unité de resocialisation au premier étage et les locaux du personnel au deuxième.

Une esplanade couverte prolonge les locaux et peut accueillir des activités s’adressant à tous. Elle constitue une passerelle entre la ville et l’hôpital en montrant l’ouverture de l’un sur l’autre. Le parc au nord, avec l’entrée des visiteurs et du personnel, offre une zone tampon fortement végétalisée répondant à celle du CNRS.