Fouvragedart03

Pont de contournement d’Innenheim (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a réalisé les études d’exécution de cet ouvrage pour le compte de l’entreprise GTM (Groupe VINCI). Il enjambe la Voie Rapide du Piémont des Vosges (2×2 voies en profil autoroutier). Ce pont est l’un des trois ouvrages du contournement d’Innenheim.

Il s’agit d’un pont constitué d’une dalle en béton précontraint de 2×25 m de portée, sur des fondations sur pieux.

Les culées sont ornées de murs latéraux en porte à faux vers l’avant de l’ouvrage, préfabriqués, et revêtus de moellons de grès des Vosges.

Le traitement architectural de l’ouvrage a été particulièrement soigné, avec notamment l’élaboration de piles complexes.

OA_Falkenstein1

Pont sur le Falkensteinerbach et aménagement de l’avenue Foch à Nierderbronn les Bains (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a assuré les études de conception et la direction des travaux de cet ouvrage qui a fait l’objet d’une reconstruction dans le cadre de l’aménagement de l’avenue Foch.

La démolition de l’ouvrage existant en voûte maçonnée s’est limitée à la suppression du tablier. Ceci a permis de maintenir
en place les culées pour canaliser le cours d’eau, ainsi maintenu dans son lit pendant toute la durée des travaux.

Le nouveau tablier (dalle pleine en béton armé) repose sur des micropieux traversant l’ancienne maçonnerie des culées
renforcées et rejointoyées.

Les superstructures ont été réalisées de façon à permettre la mise en valeur du cours d’eau, et le passage sécurisé
des piétons et des cyclistes.

Cet ouvrage est l’exemple de ce que nous pouvons apporter aux collectivités locales et à leur service technique :

  • rigueur dans la gestion des marchés
  • maîtrise des techniques d’exécution
  • respect des délais et des budgets
  • encadrement des entreprises spécialisées
Fouvragedart01

Pont National à Strasbourg

SERUE Ingénierie a assuré les études de conception et la direction des travaux de cet ouvrage, qui a fait l’objet d’une démolition / reconstruction dans le cadre des travaux liés aux lignes B et C du tramway de l’agglomération strasbourgeoise.

La démolition de l’ancien ouvrage en maçonnerie remplie de béton, datant de la Première Guerre Mondiale, s’est faite grâce à des moyens importants et la coupure de la navigation pendant les phases les plus dangereuses.

L’ensemble de l’ouvrage a été calculé suivant la méthode dite “portique ouvert double“.

L’exécution de la pile en rivière a nécessité la mise en oeuvre d’un batardeau étanche en palplanches. Tous les travaux de construction se sont déroulés en maintenant la navigation sur l’Ill.

La mise en place des coffrages de la voûte à 2 travées a été menée suite à une étude très détaillée, compte tenu de la forme de la voûte et de son biais, ainsi que de la volonté de l’architecte d’obtenir en surface un parement d’apparence “bois brut“.

La finition a été assurée par un calepinage de plaques de grès des Vosges de 2 teintes.

Les superstructures ont été copiées selon le modèle d’origine, les parties courantes étant en fonte moulée posées sur longrine en grès des Vosges massif, de même que les pièces d’abouts.