Pont de la Citadelle sur le bassin Vauban reliant Strasbourg à la ville frontière de Kehl en Allemagne

SERUE Ingénierie a assuré la mission de maîtrise d’oeuvre de suivi des travaux (DET) sur ce projet.

La construction du nouveau pont de la Citadelle qui enjambe le bassin Vauban à Strasbourg s’inscrit dans le cadre du projet d’extension de la ligne de tramway D vers la ville voisine de Kehl en Allemagne, dont la mise en service a eu lieu en avril 2017.

L’ouvrage d’art est long de 163 mètres, avec un tablier à 8 mètres au- dessus de l’eau autorisant la navigation des paquebots rhénans et autres porte-conteneurs à grands gabarits.

Le tablier courbé en plan et penté à 4%, est conçu pour accueillir deux voies de tramway, des cyclistes et des piétons. La circulation automobile n’est pas prévue.

Il a été construit par le groupement d’entreprises EIFFAGE METAL / GTM HALLÉ sur une durée de 18 mois.

Les culées du tablier et les massifs d’encastrement de l’arc sont fondés sur des barrettes en béton.

Le tablier a été assemblé sur la berge ouest et a été lancé en 2 phases.

Chaque nouveau tronçon du tablier poussant le précédent jusqu’au franchissement du bassin.

L’arc est unique et enjambe le tablier. La clé de voûte de l’arc, d’une longueur de 80 m, a été montée sur le tablier avant le lançage.

Image 3

Construction d’un pont de liaison inter quartiers de type bow-string à Molsheim (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a réalisé les études d’exécution de cet ouvrage pour le compte de l’entreprise BOUYGUES TP.

À travers ce projet, la VILLE DE MOLSHEIM a souhaité créer un simple passage composé de voies étroites bien distinctes. Une piste cyclable en site propre a été créée ainsi qu’un accès réservé aux piétons. Entre ces deux passages, un pont à gabarit limité de type bow-string a été installé.

Le bow-string est un ouvrage particulièrement élégant, au design très soigné.

L’avantage de ce type d’ouvrage réside dans le faible encombrement sous le tablier, ce qui était le but recherché dans ce cas, car l’ouvrage enjambe la Bruche.

L’ouvrage est constitué d’une structure métallique supportant un hourdis en béton armé. Le tablier repose sur deux chevêtres fondés sur quatre pieux chacun.

Pont_ST_Martin_carré

Réhabilitation du pont Saint Martin à Strasbourg (67)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet, ainsi que la mission « Ordonnancement, Pilotage et Coordination ».

La particularité de cet ouvrage en maçonnerie et grès des Vosges, localisé dans un secteur où de nombreux bâtiments sont classés « Monuments Historiques », est de se trouver au coeur du quartier de la Petite France à Strasbourg, c’est à dire dans le périmètre répertorié au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le projet a démarré par le remplacement complet de tous les réseaux présents dans l’ouvrage, avec un maintien en service des conduites de gaz et de chauffage urbain pendant toute la durée du chantier.

Les travaux de réhabilitation ont notamment consisté en la mise en place d’une étanchéité sur les voûtes maçonnées, de façon à protéger la maçonnerie en place.

Les parapets en grès ont également fait l’objet d’une rénovation importante puisque 70% d’entre eux ont été retirés et remplacés par des éléments neufs.