Image 1

Réaménagement du Square du Luxembourg à Metz (57) avec intégration du METTIS, Bus à Haut Niveau de Service

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre sur ce projet dans le cadre de l’aménagement de la voirie et des réseaux ainsi que le suivi de chantier.

Dans le cadre de la création de la nouvelle ligne de Bus à Haut Niveau de Service (Mettis), METZ METROPOLE a délégué sa maîtrise d’ouvrage à la VILLE DE METZ pour l’aménagement du secteur Belles Isles – Square du Luxembourg.

En effet, si l’emprise du projet contient bien un linéaire du B.H.N.S., le projet prévoyait un réaménagement global du quartier. SERUE Ingénierie est intervenu en tant que maître d’oeuvre pour la VILLE DE METZ.

L’objectif du projet, au-delà de la création de la ligne B.H.N.S., était donc de reconfigurer complètement des espaces abimés par l’usage et de leur redonner une fonction identifiée. Ceci a conduit à :

  • Créer la plate-forme Mettis : 3 000 m²
    Avec un tracé sinueux et des emprises limitées, l’enjeu de la conception de la plate-forme était de garantir la création des surlageurs nécessaires au bon mouvement du Mettis, tout en évitant la consommation inutile d’espace public.
  • Créer des espaces piétons : 2 500 m²
    Création d’une zone de rencontre sur la Rue du Pont des Morts (Sud) et création d’une place piétonne revêtue en pavé granit avec accès par borne escamotable sur la nouvelle Place Mandela.
Photo_Haguenau

Réaménagement du centre ville historique de Haguenau (67)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète en tant que bureau d’études techniques V.R.D. (Voiries Réseaux Divers) et d’aménagement de surface.

Le périmètre du projet, de 10 000 m², se situe dans le centre historique d’Haguenau, riche en attractivités et au coeur de la logique de piétonisation du centre ville.

De plus, il fait partie de l’un des deux sentiers touristiques conseillés par la Ville pour découvrir les monuments historiques d’Haguenau (sentier de la vieille ville).

L’objectif principal du projet a été de créer une zone de rencontre permettant une circulation aisée des piétons et cyclistes tout en maintenant celle des véhicules à une allure réduite (20 km/h).

Un autre axe majeur était de rendre accessible l’ensemble des bâtiments aux personnes à besoin spécifique tout comme la prise en compte des exigences des Architectes des Bâtiments de France pour les types de matériaux mis en oeuvre ainsi que pour les recommandations de pose autour des bâtiments historiques.

Esp_Obernai_3

Aménagement du Parc des Roselières à Obernai (Bas-Rhin)

SERUE Ingénierie a assuré une mission complète de maîtrise d’oeuvre d’aménagement et de viabilité structurante sur ce projet respectueux de l’environnement.

D’une surface totale d’environ 22 hectares, le site est destiné à accueillir des logements, des activités tertiaires ou de services et des équipements publics.

A terme le quartier accueillera environ 1 200 habitants.

Les eaux pluviales des différents secteurs du quartier sont collectées par des réseaux enterrés ou des fossés étanches et évacuées vers le parc public où elles seront traitées et stockées, pour être finalement rejetées à très faible débit (limité à 38 l/s) au collecteur de DN 1400 issu de la brasserie Kronenbourg, qui se déverse dans l’Ehn.

Les techniques alternatives utilisées :

  • les noues,
  • le traitement des eaux pluviales par des filtres plantés de roseaux.
  • Le Parc des Roselières n’a pas été baptisé ainsi au hasard, cinq véritables roselières ponctuent le parc.

Les avantages de la noue sont multiples : elle évite la mise en place de collecteurs, réduit les dimensions du réseau à l’aval, diminue le risque d’inondation par réduction des volumes et des flux, participe à la décantation des MES (matières en suspension) et la filtration des eaux, alimente éventuellement la nappe et met en jeu un volume de terre extrait qui peut être réutilisé dans un remblai ou en couche de chaussée (selon la nature de ces terres). Par conséquent elle participe à la revalorisation des déblais.

Au-delà de l’intérêt paysager, les filtres plantés de roseaux trouvent aujourd’hui leur place de part leur performance épuratoire et leur double fonction sur une surface limitée : rétention et dépollution.

Réduction de la consommation d’énergie :

Aujourd’hui l’éclairage public en général fonctionne en puissance constante pendant toute la période nocturne d’allumage.

Suite à la loi N° 2005-781 du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de la politique énergétique de la France, des certificats d’économie d’énergie ont été mis en place.

Dans le cadre de ce projet, un budget a été alloué aux nouvelles techniques « développement durable » de l’éclairage extérieur.

Les solutions techniques retenues :

  • la mise en place de luminaires fonctionnels (ballast électronique, ampoule gradable),
  • l’utilisation des lampes sodium à la place des lampes mercure,
  • la mise en place de variateurs de puissance,
  • la mise en place de détecteur crépusculaire,
  • la mise en place d’armoire intelligente permettant la gestion à distance de l’éclairage.

Ces nouvelles dispositions permettront :

  • d’obtenir le certificat d’économie d’énergie,
  • de réduire de presque 30 % la consommation d’énergie,
  • de réduire la puissance lumineuse de 25 à 30 %,
  • de réduire à zéro l’impact visuel sur les habitants,
  • d’augmenter la durée de vie des sources,
  • la télégestion, la variation et la régulation de chaque point lumineux.

 Caractéristiques particulières :

L’originalité du projet tient à sa forte composante environnementale. L’orientation des rues et immeubles a été pensée pour favoriser une architecture bioclimatique, économe et respectueuse de l’environnement. Les allées et les avenues généreusement plantées contribuent à une saine utilisation des eaux pluviales pour entretenir un paysage de grande diversité