Tramway Bâle – Saint-Louis : SERUE Ingénierie se joue une fois de plus des frontières !

Il aura fallu attendre plus de 60 ans aux Ludoviciens, les habitants de Saint-Louis à la frontière Suisse, pour revoir le typique tramway vert sapin bâlois circuler dans les rues de leur ville.
 
Après deux ans de travaux sur l’extension de la ligne N°3 exploitée par la compagnie des transports Bâlois BVB, c’est début août que les essais dynamiques du tramway ont commencé. Ils sont prévus pour durer au minimum une bonne quinzaine de jours, voire plus si nécessaire, d’abord à vitesse réduite (5 km/h) pour arriver progressivement à vitesse commerciale pour tester le matériel roulant dans son nouvel environnement, la plateforme et toutes les installations.

Après suivra une seconde période de plusieurs mois, dévolue notamment à la formation des conducteurs suisses, qui seront tous bilingues. L’inauguration officielle est prévue pour début décembre : un magnifique cadeau de Noël pour tous les frontaliers et ils sont nombreux à faire quotidiennement la navette entre les deux villes voisines, mais aussi à nos amis Suisses qui adorent faire leurs courses en France.

SERUE Ingénierie s’est fait une spécialité de se « jouer » des frontières pour y faire passer « son tramway ». Ce moyen de transport collectif remis au goût du jour, mais ultramoderne est devenu un superbe « trait d’union » entre les villes frontalières déclare Martial Deboeuf son président.

Il faut dire que SERUE Ingénierie n’est pas à son coup d’essai, elle vient d’inaugurer il y a peu, l’extension de la ligne D du tramway de Strasbourg jusqu’à la gare de Kehl en Allemagne. Il est vrai que le bureau d’études strasbourgeois, au delà du bilinguisme « naturel », possède en son sein une double culture de la construction du tramway. Pour Gilles Renck chef de projet transport, « on a pas la même culture du tramway des deux côtés du Rhin » et SERUE ingénierie se plait à jouer se rôle de « passeur » au carrefour de l’Europe.

 

Crédit photo : SERUE Ingénierie D.R.

Label Happy At Work : le bonheur est-il contagieux ?

La société SERUE Ingénierie est très fière de se voir accorder, à sa plus grande surprise, le label Happy At Work 2017, par le site meilleures-entreprises.com, en partenariat avec le magazine Les Echos Start qui récompense la qualité de son management.

Le label Happy At Work se base sur 6 dimensions :

  • développement professionnel
  • environnement stimulant
  • management & motivation
  • salaire et reconnaissance
  • fierté
  • fun / plaisir


Une enquête en interne et spontanée a été réalisée par le site meilleures-entreprises.com auprès de l’ensemble des collaborateurs. SERUE Ingénierie se voit décerner l’accréditation HappyAtWork 2017, selon les critères suivants :

  • note globale HappyAtWork : 4.38 / 5 (minimum 3.8 pour 2017)
  • taux de recommandation : 87.5% (minimum 60%)
  • participation : 81.4% (minimum 50%)

Depuis de nombreuses années, nous cultivons en interne « la fleur du bonheur ».
« Bonheur » est peut-être un bien grand mot, chez SERUE Ingénierie nous préférons parler de bien-être, d’équilibre, d’harmonie. Ce label vient récompenser les efforts que tous les collaborateurs de SERUE font, chacun à son niveau, pour rendre la vie au travail plus agréable.

Car une entreprise reste une entreprise avec ses contraintes et SERUE Ingénierie n’échappe pas à la règle. Mais une entreprise, c’est avant tout une communauté de femmes et d’hommes qui partagent beaucoup de temps ensemble, mais aussi des métiers, des valeurs, une histoire commune.

Un vrai «challenge au quotidien», mais où tout le monde est gagnant !
La démonstration n’est plus à faire, les entreprises les plus performantes sont aussi celles où leurs collaborateurs se sentent bien, parce qu’ils sont :

  • fiers de leur entreprise
  • fiers de leur travail
  • fiers d’eux-mêmes

Pour les clients, à savoir-faire et expérience égaux, leurs interlocuteurs sont plus performants, plus créatifs, plus motivés. Et cette énergie positive est communicative.

Cette « fleur du bonheur » est fragile.
Chez SERUE Ingénierie, c’est un travail de longue haleine. Nous sommes passés de la bonne volonté à un état d’esprit, au point de l’avoir inscrit dans notre charte des valeurs fondamentales, au même titre que l’expertise, la fiabilité…

Pour servir au mieux nos clients, nous sommes extrêmement exigeants avec nous-mêmes. Nous avons bien conscience que parfois, la qualité de vie au travail peut en souffrir. Aussi, il nous faut rester extrêmement vigilant. Rien n’est jamais acquis, surtout pas le bonheur.

Maintenant, est-ce que le bonheur est contagieux ?

 

On peut faire un centre de conditionnement d’œufs frais, sans faire d’omelette : la preuve BURELAND à Brumath.

Les producteurs Alsaciens et Lorrains, au travers de leur marque emblématique BURELAND, investissent dans un nouveau centre de conditionnement d’œufs frais, sur la plateforme départementale d’activités de Brumath (Bas-Rhin).

Le groupement a choisi SPHERE CONCEPT PARTNERS en tant que contractant général pour la conception, la réalisation et la livraison « clé en main » de ce projet.

Cette opération dans le milieu agroalimentaire comprend pas moins de 3 800 m² de locaux industriels à température contrôlée, 700 m² de halls de stockage sur rack des produits d’emballage et environ 500 m² de locaux administratifs, ce qui en fera le nouvel outil de travail ultramoderne du groupe.

Avec ses 20 lignes de conditionnement, ses convoyeurs autonomes et ses robots de palettisation, ce seront 170 millions d’œufs par an qui transiteront dans ce centre de conditionnement de dernière génération.

Les missions confiées à SERUE Ingénierie dans l’élaboration de ce projet sont de deux ordres :

En amont :

  • le pré-dimensionnement et la conception de la charpente poutres reconstituées sondées adaptées aux contraintes d’exploitation (35 m de portée sans poteaux intermédiaires),
  • l’analyse et l’exploitation du rapport géotechnique pour l’optimisation de la conception de l’infrastructure,
  • la préconception des lots fluides, chauffage – ventilation – climatisation, électricité ainsi que le lot VRD.

En aval :

  • l’établissement des plans d’exécution de l’ensemble des ouvrages en béton armé de l’opération.

BURELAND_Illust#Cette plateforme de conditionnement doit être opérationnelle fin 2018 et n’en doutons pas tout se fera sans casser d’œufs !