Les paroles s’envolent, les écrits restent et le papier se recycle !

Impressionnant ! C’est le mot qui vient automatiquement à l’esprit en lisant le premier bilan d’ORIGAMI, la société en charge du traitement de nos déchets.

Il y a un an dans le cadre d’une démarche RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) SERUE Ingénierie a fait le choix, en accord avec l’ensemble des salariés, de faire appel à la société ORIGAMI, une entreprise solidaire locale qui collecte auprès des entreprises du secteur, trie et recycle les déchets, principalement des papiers usagés, des cartons et des déchets divers.

Comment faisions-nous avant ?
Les chiffres sont impressionnants car à l’heure où l’on parle du digital, du tout numérique, SERUE Ingénierie qui est un bureau d’étude à la pointe de la technologie, avec certes une activité importante mais qui compte un peu moins de 60 salariés, a généré en l’espace d’un an près de 4 tonnes : 4.000 kg de déchets à 98% du papier et cartons. Viennent loin derrière 28 kg de bouteilles en plastique et 19 kg de piles usagées le plus souvent issues de l’usage domestique.

Que faut-il en déduire ?
Faut-il en être fier ? Peut-on faire mieux mais dans quel sens : collecter plus, ou mieux optimiser notre consommation de papier ?

La réponse est sûrement de concilier les deux. Un moment, il sera difficile de réduire d’avantage notre consommation de papier, pour des raisons d’obligations contractuelles, mais aussi parce que le papier reste, qu’on le veuille ou non, un support incontournable notamment sur les chantiers, dans la réalisation des projets : facile d’emploi, utilisable partout, tout le temps sans besoin d’énergie ou connaissances particulières.

Par exemple, dans le cadre de mission de maîtrise d’œuvre, il est fréquent que SERUE Ingénierie réalise l’exécution de l’ensemble des plans d’un projet. Autant de plans, que de domaines d’intervention (Structures, Electricité, Climatisation…) cela représente des milliers de m2 de papier consommé. Sans parler de toutes les archives ou les pièces administratives que ces projets génèrent et qu’il faut garder au moins 10 ans pour certaines.

Mais ce qui nous rend très fiers c’est que les collaborateurs de SERUE Ingénierie ont joué le jeu et ont eu le réflexe « recyclage » sur leur de lieu travail : un beau geste pour l’environnement. Le bilan 2018 permettra d’affiner notre analyse et de mettre en évidence comment nous améliorer pour les années à venir.

ECO-BILAN 2017 - SERUE

Un bilan très pédagogique
Au-delà des quantités, ce qui est intéressant de noter c’est qu’une tonne récupérée, ce n’est pas simplement une tonne de papier qui ne va pas finir « sa vie » avec les ordures ménagères. C’est aussi de la matière première économisée, principalement du bois, mais aussi de l’eau et de l’énergie pour le transformer. Le « nouveau papier » qui intègre une part plus ou moins importante de papier recyclé nécessitera moins de bois, d’eau et d’énergie.

En s’associant à ORIGAMI entreprise solidaire, en plus de faire un geste pour l’environnement, nous sommes heureux de contribuer, à notre niveau, à une action sociale : 100 tonnes récupérées, c’est 3 emplois de créés. C’est tendre la main, donner du travail, un salaire à des personnes en grandes difficultés. Tout simplement être fidèle à notre engagement, que « l’Humain » soit toujours au cœur de nos préoccupations.

Nous espérons que vous avez pris bonne note : le réflexe « recyclage » c’est partout et tout le temps, car les paroles s’envolent, les écrits restent et heureusement le papier se recycle.