Tel un Phoenix, VOUJEAUCOURT voit renaître de ses cendres le nouvel Arcopolis.

Avril 2015, un incendie accidentel réduisit en cendres la vaste salle de spectacle polyvalente baptisée alors l’Arcopolis, construite à la fin des années 80.

Au fil des années cette infrastructure avait su conquérir un large public pour des manifestations diverses et variées : même Johnny, Renaud, Bruel, Patricia Kass s’y sont produits.

Mais la crise pétrolière est passée par là et la salle surdimensionnée a montré ses faiblesses dans sa conception : gros problèmes de chauffage et d’acoustique qui ont signé son déclin.

SERUE Ingénierie en partenariat avec l’agence IXO Architecture se sont vus confier, la conception et la réalisation du nouvel Arcopolis, baptisé provisoirement « Espace polyvalent de la Cray ».

Construit sur le même emplacement, ce bâtiment de 2600 m2 sera ouvert au public à l’automne 2018, mais sa structure en chantier est déjà bien visible et suscite la curiosité. En effet bien que beaucoup plus petit que son prédécesseur, cet élégant équipement de plein pied donne l’impression d’être pourtant bien plus grand et plus léger.

Compte tenu du délai, contraint par l’indemnisation de l’assureur et le budget alloué de 6,5 millions d’euros le cahier stipulait : « faire vite et donc à priori simple ».

Les concepteurs du projet retenu ont dépassé les attentes du maître d’ouvrage, en proposant un bâtiment certes simple, mais élégant, fonctionnel, ouvert sur l’extérieur et qui intègre le paysage. Les matériaux privilégiés sont l’acier, beaucoup de bois et de grandes baies vitrées.

L’équipement, tout en transversal, se compose de 2 grandes salles, communicantes si besoin, avec une entrée commune et un local restauration, chacune disposant de son propre vestiaire et de ses locaux techniques.

  • La plus grande 1.290 m2 sera dédiée à la pratique sportive : tennis, roller et tous les sports « dynamiques », hors collectifs.
  • La seconde de 550 m2 a une vocation plus festive et culturelle, d’une capacité de 500 personnes, avec une scène démontable et des gradins rétractables qui se dissimulent dans le mur du fond. L’accent a été mis sur l’habillage plus feutré, l’acoustique et surtout le chauffage. Une cloison mobile permet de la scinder en deux.

Le bâtiment intègre la topographie du paysage : au sud un beau parvis invite à franchir les portes vitrées en accordéon et au nord une grande terrasse en bois, assortie au bardage de la façade, donne directement sur les bords du Doubs. À proximité, un parking de 200 places avec des aménagements arborés complète l’installation.

Le projet a enthousiasmé la municipalité de Vaujeaucourt sous réserve de la rapidité de sa réalisation. Ne doutons pas que les équipes de SERUE Ingénierie relèveront le challenge du Phoenix et feront feu de tout bois pour tenir leurs engagements.