Tramway Bâle – Saint-Louis : SERUE Ingénierie se joue une fois de plus des frontières !

Il aura fallu attendre plus de 60 ans aux Ludoviciens, les habitants de Saint-Louis à la frontière Suisse, pour revoir le typique tramway vert sapin bâlois circuler dans les rues de leur ville.
 
Après deux ans de travaux sur l’extension de la ligne N°3 exploitée par la compagnie des transports Bâlois BVB, c’est début août que les essais dynamiques du tramway ont commencé. Ils sont prévus pour durer au minimum une bonne quinzaine de jours, voire plus si nécessaire, d’abord à vitesse réduite (5 km/h) pour arriver progressivement à vitesse commerciale pour tester le matériel roulant dans son nouvel environnement, la plateforme et toutes les installations.

Après suivra une seconde période de plusieurs mois, dévolue notamment à la formation des conducteurs suisses, qui seront tous bilingues. L’inauguration officielle est prévue pour début décembre : un magnifique cadeau de Noël pour tous les frontaliers et ils sont nombreux à faire quotidiennement la navette entre les deux villes voisines, mais aussi à nos amis Suisses qui adorent faire leurs courses en France.

SERUE Ingénierie s’est fait une spécialité de se « jouer » des frontières pour y faire passer « son tramway ». Ce moyen de transport collectif remis au goût du jour, mais ultramoderne est devenu un superbe « trait d’union » entre les villes frontalières déclare Martial Deboeuf son président.

Il faut dire que SERUE Ingénierie n’est pas à son coup d’essai, elle vient d’inaugurer il y a peu, l’extension de la ligne D du tramway de Strasbourg jusqu’à la gare de Kehl en Allemagne. Il est vrai que le bureau d’études strasbourgeois, au delà du bilinguisme « naturel », possède en son sein une double culture de la construction du tramway. Pour Gilles Renck chef de projet transport, « on a pas la même culture du tramway des deux côtés du Rhin » et SERUE ingénierie se plait à jouer se rôle de « passeur » au carrefour de l’Europe.